Les projets des copinettes

Etats d’esprit du vendredi – 19 Mai

Samedi dernier, j’avais pu aller par là et ça avait fait du bien à mon moral au moins. Depuis le Palais du Pharo, Marseille, Mai 2017

Me voilà in extremis en ce vendredi pour « les états d’esprit du vendredi », le RV auquel je me suis habituée, de Zenopia et Postman . 

Début : 23h40

Fatigue : des rêves dignes d’un super scénario hollywoodien, ou alors je peux faire dans le film d’horreur aussi. Mais ça s’épuise autant d’imagination toutes les nuits, on dirait que mon cerveau ne connait plus que le sommeil paradoxal. Hé Ho ! le cycle comporte d’autres phases hein n’oublie pas !

Humeur :  bof bof la semaine a été hard pour conserver sa bonne humeur

Estomac : du spasfon et du coca et des galettes de riz au choco au lait

Condition physique :  ouille, ça craque, ça couine, ça grince. Je n’ai pas pu faire d’immenses pas cette semaine.

Esprit : dur à suivre, je crois qu’il mériterait de recevoir un médicament arrêté il y a quelques mois, mais peut-être qu’il n’était pas prêt à vivre de façon autonome…

Boulot : c’est compliqué, toujours en mode « mais est-ce qu’il y aura un jour une place pour moi ? »

Culture : j’ai fini « Pars avec lui » d’A. Ledig. Très dur à la lecture, j’ai trimé pour l’achever même s’il est très beau, des souvenirs peuvent vite ressurgir. J’en reparlerai. J’ai commencé « Quelqu’un pour qui trembler » de G. Legardinier. Côté films, « Primaire » et côté séries, je finis « Girls ». J’essaie de finir les séries jamais finies avant d’en commencer d’autres

Penser à : finir se projet qui me tient pourtant à coeur mais qui ne verra jamais le jour à la vitesse où j’écris

Avis perso : pouvoir se télétransporter serait tellement bien et si pratique

Message perso :  je vais rencontrer Marie Kléber dimanche soir ! « Tu me liras sûrement une fois rentrée à Paris, mais je t’attends de pieds fermes et j’espère pouvoir gambader pour bien profiter de ce moment avec toi. Profite bien de Marseille ce w-e ❤ « 

Amitié : les écrans j’aime bien et puis si on peut transformer le virtuel en réel, c’est encore plus beau, dès que l’occasion se présente.

Divers : il faut que je me décide à aller chez mon médecin généraliste pour qu’elle m’envoie aux endroits où j’ai besoin d’aller et recommencer à être suivi et qu’on veille à ce que ce soit bien la fibro qui me joue certains tours… 

Zik : j’ai découvert ce groupe au milieu d’autres groupes du même style. Apparemment ils sont tout nouveaux et j’aime bien ce qu’ils font. 

Fin : 23h59 (wouah !)

Les projets des copinettes

Etats d’esprit du vendredi #4 – Spécial journée mondiale de la fibromyalgie

Je reviens décidemment souvent le vendredi avec « les états d’esprit du vendredi », le RV auquel je me suis habituée, de Zenopia et Postman . 

Début : 22h10

Fatigue : je dors peu et mal, mon corps est aussi douloureux la nuit manque de pot…

Humeur :  je suis passée de déprimée à déprimée +++. Ca me rappelle des mauvais temps dépressifs même…

Estomac : du chocolat blanc miam, devant Koh Lanta

Condition physique :  condi quoi ?! le temps humide, venteux m’aide à me sentir bien dans mon corps (non c’est pour rire)

Esprit : au même stade que l’humeur et la condition physique

Boulot : j’ai eu la fameuse réponse que j’attendais lors des derniers états d’esprit du vendredi. Négatif. Je laisse tomber pour cette année, la date maxi pour trouver un stage est dans 2 semaines et j’ai perdu confiance en moi et le pire, ma motivation…

Culture : j’ai continué sur ma lancée Agnès Ledig, avec « Pars avec lui » et je crois que je vais l’apprécier encore plus que le 1er. Côté films, j’ai regardé des comédies surtout. Regardé la série « Anne ».

Penser à : faire un update des youtubeurs qui font de l’asmr et dont j’apprécie la présence à leur façon, au moment de me coucher. 

Avis perso : le printemps n’est plus ce qu’il était pfiou…

Message perso :  tu as intérêt à ramener ta fraise illico presto, sinon les représailles seront rudes… ne vous inquiétez  pas, je parle juste au soleil qui joue trop souvent à cache-cache

Amitié : un écran, c’est bien. 

Love : houuhouuuuu houuu hou…. (c’est l’écho que ça fait quand j’appelle l’inexistant ^^)

Divers : même mes graines ont envie de rester dans la terre en mode « non il fait pas beau, je sors pas na ! »

Courses : je sors juste pour ça depuis 2 semaines, j’ai l’impression de passer mon temps à porter du coup, vue mes capacités (ou pas justement) à porter

Sortie : j’aimerais bien pouvoir mettre le nez dehors demain :/ 

Zic :

Damien Desseine, en cette journée mondiale de la fibro. Il est le parrain de l’Association Fibromyalgie SOS et a fait une nouvelle version de sa chanson écrite il y a 7 ans.

Fin : 22h27

Les projets des copinettes

Les états d’esprit du vendredi #3

Je reviens par ici après une pause, avec « les états d’esprit du vendredi », le joli RV de Zenopia et Postman qui permet de faire un peu le point de cette semaine.

Début : 21h28

Fatigue : beaucoup d’insomnies voire de nuits carrément blanches, du coup fatigue +++

Humeur :  très fluctuante, mais j’essaie de la stabiliser…

Estomac : un jour, je me transformerai en une frite géante. Depuis que j’ai un four, je découpe les patates plus vite que mon ombre, en frites et paf au four. Miam miam ! Ce soir, elles étaient accompagnées d’une simple salade verte sur laquelle j’ai versé le flacon de ciboulette (bon ok… je me transformerai en une patate ciboulottée un jour, parce que c’est aussi ma drogue !) Et puis RIP le mouton en chocolat blanc…. Adieu tu vas me manquer, tu étais super bon snif… 

Condition physique :  ouille… elle n’est pas brillante, je crois que le corps essaie de tenir le coup quand on a vraiment besoin de l’utiliser et au moment où on relâche tout, c’est la cata.

Esprit : inquiète et anxieuse d’un côté (mon stage me fera perdre le peu de cheveux que j’ai sur le crâne… et je rumine et cogite par rapport à certaines situations. Bref, il est assez encombré mais je fais aussi le ménage de printemps pour le libérer un peu…

Boulot : j’attends la réponse du centre d’ophtalmo où j’avais RV hier pour mon stage. Verdict dans 2 semaines.

Culture : j’ai initié mes parents à Shrek lol (bien sûr que si, c’est de la culture ^^). Côté lecture, je lis « Juste avant le bonheur » d’Agnès Ledig. Côté séries, je viens de finir « 13 Reasons why ». J’en reparlerai aussi parce qu’elle m’a marquée.

Penser à : reprendre un peu mon bullet journal que j’ai laissé autant à l’abandon que mon blog pendant que j’étais chez mes parents

Avis perso : je ne supporte plus de suivre l’actualité politique… ni le reste de l’actualité désastreuse d’ailleurs…

Message perso : tu ne sais pas ce que tu as perdu… 

Amitié : merci d’être là

Love : heu…. le néant… on entend les mouches voler et les poissons faire « glouglouglou »

Divers : il faudra que je remette des fleurs dans mes jardinières, que je trouve un nouveau pot pour mon petit avocatier qui grandit, faire pousser ciboulette et persil aussi. Mettre les mains dans la terre. J’adore ça. 

Courses : faites à mon retour, mercredi

Sortie : demain j’espère, au moins me dégourdir un peu les jambes, vers le Vieux-Port

Zic :

Soprano évidemment 🙂 J’ai été le voir en concert, j’en reparlerai davantage dans un prochain post, mais c’était un super moment passé avec ma petite belle-soeur ❤ 

Fin : 21h47

Les projets des copinettes

Défi Listes : Les petits plaisirs du Printemps

Madrague de Montredon. Au bord de la route pour aller à la plus petite calanque. Marseille. Mars 2017

Un peu en retard pour faire ce défi listes proposé par Cécile du blog Zenopia, mais il permettra de mettre un peu de couleurs sur mon blog. Et puis, le printemps est la saison qui me fait le plus de bien.

Mes petits plaisirs du printemps… 

  • Voir la nature qui se réveille de nouveau, les fleurs qui commencent à éclore, les bourgeons qui vont s’ouvrir
  • Les premières fois où on peut lâcher sa veste en laine et se retrouver en petit haut à longues manches et sentir le soleil assez chaud pour le ressentir à travers ses vêtements
  • La première fois qu’on est obligée de protéger son visage avec de la crème, à cause des premiers rayons de soleil plus chauds, quand on a tendance à griller illico
  • Les cuicuis des oiseaux au petit matin (le seul point positif des insomnies qui font dormir à l’aube…)
  • Les jours qui rallongent et voir le soleil se coucher de plus en plus tard
  • Profiter de mon balcon et attendre que les fleurs poussent et que les feuilles des arbres devant chez moi soient de nouveau bien présentes pour donne une source d’oxygène
  • Regarder les étoiles plus longtemps le soir et regarder Marseille s’éteindre, imaginer les vies qui se cachent derrière les lumières qui restent aussi tard que les miennes
  • Sentir l’odeur du printemps (oui il a une odeur)
  • Se dire qu’on va faire comme Dame Nature et se remettre à vivre un peu mieux, peut-être
  • Avoir la fenêtre ouverte pratiquement toute la journée et sentir l’air doux
  • Les couleurs qui donnent envie de tout prendre en photo, en s’extasiant devant les premières fleurs comme si on n’en avait pas vues depuis des lustres
  • Se dire que bientôt la couette d’hiver pourra bientôt laisser la place à quelque chose de plus léger
  • Et penser à changer de place ses vêtements dans l’armoire et avoir envie d’oublier les pulls

« Sois le bienvenu mon joli Printemps adoré, j’attends que tu t’installes pour de bon (si tu pouvais rattraper les orages prévus, la pluie et le mistral, ce serait bien, tu sais, parce que tous les w-e, c’est un peu la même rengaine et y en a marre et je n’ai pas de malabars -la vieille pub sortie de derrière les fagots- pour compenser ») ❤ )

Les projets des copinettes

Les états d’esprit du vendredi #2

On est vendredi et qui dit vendredi, dit « les états d’esprit du vendredi » (la phrase d’accroche qui tue, avec 3 fois le même mot dans une phrase, bravo Delph, ça commence bien !). Un RV auquel je prends vite goût, lancé par  Zenopia et Postman

 

heure de début : 18h15

fatigue : la fa quoi ? ah la fatigue ! Je ne connais pas… enfin si au contraire, j’ai plutôt du mal à la contrer parce que le sommeil s’est barré vers un temps meilleur qu’ici. Elles sont où les allumettes pour tenir les paupières ?

humeur :  des hauts, des bas, des changements qui peuvent être assez brutaux très rapidement

estomac : des palmitos et un genre de cappuccino un peu chocolaté

condition physique : les articulations qui font des castagnettes, la pluie pénètre jusqu’à la moelle et ça fait un mal de chien, en plus du reste.

esprit : beaucoup embrumé, rempli par des choses essentielles et par des choses ridicules alors j’essaie de combattre au moins ces dernières du mieux possible

boulot : encore une réponse négative pour un stage, c’était un cabinet médical avec plusieurs spécialistes. J’essaie d’écrire un peu, mais l’inspiration a rejoint le sommeil sous les tropiques

culture : j’ai revu le film « Wild » parce qu’une youtubeuse parlait du chemin de Compostelle et avait emmenée avec elle, le livre de l’auteure dont est tiré le film. La série « Slasher » a été dévorée en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Et là je suis au dernier épisode (la série est en cours) de « Big Little Lies ». Côté lecture, je lis « Le jour où j’ai appris à vivre » de Laurent Gounelle et j’aime bien même si je lis très très peu par souci de concentration et en parallèle, je relis un peu « les 4 accords toltèques » pour me rafraîchir la mémoire sur certaines choses essentielles…

penser à : ne pas que j’oublie le changement d’heure

avis perso : je suis en train de faire du tri, j’ai vidé des papiers qui dataient du XXème siècle, au moins (non j’exagère, mais pas loin) et j’aime avoir cette sensation de rangement, de vide (je n’en suis pas au minimalisme loin de là, mais je range surtout pour nettoyer ma tête en même temps)

message perso : c’est la dernière fois que j’ai fait un truc ridicule. Même par amitié. 

amitié : voir le message d’avant. Une déception de plus, donc remis en question (mais pas de trop quand même parce que j’estime ne pas mériter certains propos. Et sinon des rires avec des amies trop loin, des confidences et ça m’a permis de penser à autre chose.

love : j’ai fouiné sur l’appli Lovoo pour voir qui était près de chez moi… je n’ai pas eu le courage de parler à certains, c’est pas gagné

divers : la vie est déjà tellement compliquée qu’il vaut mieux arrêter de se casser la tête pour des gamineries. On a bien autre chose à gérer, à titre personnel, à titre national et mondial, alors la paix entre proches, purée au moins ça, merci…

courses : je les ai faites mardi heureusement, parce que je serais embêtée avec un bras, des sacs et un parapluie qui risque de s’envoler

sortie  : je verrai demain comment sera le temps déjà, ce qui à l’heure actuelle n’est pas gagné, il y a encore beaucoup de vent. Et selon mon état physique du coup. Tous les derniers dimanches du mois, ils ferment la Canebière à la circulation et elle devient piétonne avec des animations. Pas très fan des gros rassemblements, mais j’aime les clowns et les acrobaties en tous genres, du coup ça compensera peut-être… 

envie de : juste pouvoir marcher un peu sous le soleil, prendre des photos, les partager

zic : cette semaine j’ai pas mal écouté Ella Fitzgerald et cette chanson de Queen. J’adore Freddie Mercury et vous laisse donc avec lui pour ce vendredi, passez un bon w-e 🙂 

heure de fin : 18h45

PS : qui a volé l’onglet pour justifier le texte ??? il a disparu !!! 

Les projets des copinettes

Les états d’esprit du vendredi #1

Ma première participation aux états d’esprit, un rv hebdomadaire (le vendredi) proposé par Zenopia et Postman 

Début : 15h36

Fatigue : les nuits sont courtes et toujours du mal à récupérer. C’est le jeu ma pauvre Lucette.

Humeur :  elle a déjà été plus claire, mais j’essaie de mettre du gris, dans le noir

Estomac : il réclame des sushis 

Condition physique : prête pour les JO tellement je suis au top ^^ en fait je suis plutôt un château qui perd ses ruines les unes après les autres.

Esprit : quand le corps va mal, l’esprit a du mal à suivre, donc je tente de l’apaiser au moins lui… 

Boulot : je galère à retrouver un stage à cette période de l’année où beaucoup de stages sont déjà attribués et le quota des établissements déjà atteints, du coup c’est stressant.

Culture : « Juste la fin du monde », un film qui m’a beaucoup touchée par son intensité et la lourdeur de l’ambiance, en mode « va t-il le dire ou pas » jusqu’à la dernière minute, la question se pose. En série, je regarde « Transparent » qui concilie émotion et rires pour un père qui annonce qu’il est transsexuel. Ca me fait plaisir de voir que le sujet est mis en avant un peu davantage qu’avant, parce que je me doute que c’est encore bien tabou dans la tête de beaucoup et j’espère que ça ouvrira les esprits.

Penser à : prendre soin de mes fleurs, dehors, quand je me sentirai un peu plus d’attaque

Avis perso : on devrait dire aux personnes qu’on les aime pendant qu’elles sont encore en vie et ne pas faire d’éloges sur elles, une fois envolées. 

Message perso : merci… je sais que vous vous reconnaîtrez ❤ 

Amitié : virtuelle comme souvent ou des personnes qui sont bien trop loin de moi pour boire un café avec et rire comme des dingues. Partager le meilleur et le pire. 

Divers : j’ai découvert un site gratuit de retouches photos qui me donne envie d’arranger certaines de mes photos, exceptionnellement parce qu’en général j’aime telles qu’elles sortent de mon apn.

Courses : je m’étais promis de ne rien acheter à part les courses alimentaires et j’ai craqué sur 2 livres de poche. Pas merci les insomnies qui me font aller sur Instagram et voir certains livres défiler…

Sortie  : aller voir un peu la mer j’espère, ce w-e, mais pour l’instant ça semble compromis

Envie de : juste pouvoir marcher un peu et profiter du soleil. 

Zic : je suis tombée amoureuse de ce mec, découvert dans la série « Riverdale »

Fin : 15h53

Les projets des copinettes

Apéros Cosmiques – « Drogue dure »

visuel-apc3a9ro

Ma participation pour le grand retour des Apéros Cosmiques de la jolie Aileza

Mon addiction à lui est tellement terrible que plus d’une fois j’ai essayé de m’arracher de ses griffes, mais chaque sevrage est retourné au néant. Je n’ai aucune volonté pour me battre. Il est doux, m’ouvre les bras quand j’ai besoin de m’appuyer sur quelqu’un. Je sais que jamais je ne le dérangerai jamais, il m’est à portée de main à tout moment de la journée et de la nuit. Même si, lui, avec sa dose d’empathie, aimerait mieux me voir vers lui davantage la nuit.. mais il ne l’avoue pas ouvertement, restant très pudique, parlant peu mais s’exprimant pourtant si fort à sa manière. On dit même parfois qu’il prend en otage empêchant tout mouvement, même ceux de bonnes volontés. C’est dire la force de persuasion qu’il possède pour nous faire faiblir et nous faire retourner dans un cercle vicieux. Mais on est des warrior, alors même lorsqu’on se laisse tomber dedans, quelques heures après, on se relève et c’est ça qui compte. 

Entourés de nombreux abdominaux molletonnés contre lesquels on peut se caler pour regarder un film, une série, lire, il a toujours le geste de prévoir quelque chose de chaud à se mettre dessus pour se sentir tout de suite mieux. Que lui demander de plus ?! Rester chaud l’hiver, garder sa fraîcheur l’été, sentir « le propre » en l’ayant mis à sécher par temps de grand soleil, être recouvert de belles parures et de pouvoir y déposer ma drogue douce cette fois-çi. Ma Happy droguée aux câlins.

Drogue dure oui… mais je ne veux plus avoir de soins pour m’en sevrer parce que je n’ai pas trop d’effets néfastes, à part les cheveux ébouriffés le matin, des yeux tout petits, ça ne m’empêche pas d’être une nana sexy malgré tout, alors je vis avec mon addiction, ma drogue dure…. MON LIT ! Avec des draps bien propres et frais, des coussins, des oreillers, une couette bien moelleuse et chaude. 

Je vous laisse d’ailleurs pour aller le rejoindre. Sniffer un bout  d’oreiller et faire une overdose de coussins. TCHIN !

capture15

Les projets des copinettes

Défi Listes – Le positif de 2016

« Notre regard se noie dans l’horizon où tout le positif reprend des forces pour nous les faire revenir à nous, à chaque vague encore plus solides » La force de l’océan… Se sentir petit face à son immensité, mais sentir malgré tout qu’il nous offre de sa force

Parce que c’est important de se souvenir du positif qu’il y a eu, voilà ma liste des 10 choses qui ont mis du positif dans ma vie en 2016. Cette liste a sans doute triple valeur en ce début d’année. Je crois que c’est mon 2ème Défi Listes, proposé par la jolie Zenopia

* J’ai fait 3 belles rencontres à travers ma formation. Virtuelles pendant presque un an à échanger sur les cours mais pas que, loin de là et elles sont devenues plus « réelles » en septembre, pour 2 d’entre elles, au moment de passer nos épreuves à Lyon et j’espère bien rencontrer la 3ème bientôt.

* Mes 3 épreuves présentées ont été validées et j’en étais fière.

* Peu de temps après les avoir passées, j’ai trouvé mon stage de 3 mois et demi, dans un hôpital qui me tient à coeur, parce qu’il traite le fameux crabe et qu’ils font des recherches sur lui aussi.

* Il y a eu de belles soirées entre filles comme je les appelle, à pouvoir papoter de tout jusqu’à très tard parce qu’on ne voit pas les heures qui défilent. A rire mais aussi à pouvoir vider son coeur.

* Une amie précieuse est devenue maman d’un petit garçon que j’adore, après avoir eu 3 filles. Et c’était une telle émotion de voir ce bout de chou et de les savoir heureux d’avoir pu faire un ptit loulou ^^.

* J’ai continué à marcher autant que je pouvais dans Marseille, avec mon appareil photo à me vider l’esprit. J’aime toujours autant cette ville d’ailleurs et quel bonheur d’avoir pu profiter de mon balcon où j’ai passé énormément de temps à travailler mes cours et préparer les épreuves écrites. En compagnie de ma précieuse Happy toujours fidèle au poste ❤ .

* Nos 2 semaines dans les Landes avec toute ma famille au complet et voir grandir mes deux petites nièces en les entendant dire « tatieeee t’es oùùùù » et sauter dans mes bras en disant « je t’aime tatie ». Voir l’océan et faire le plein de souvenirs. Les deux jours passés dans un village alsacien, avec mes parents. Un doux moment partagé avec eux et qui nous avait tant ressourcé tous les 3 en si peu de temps. Et tous les moments précieux passés avec eux tous.

* Découvrir le bullet journal, me rendre compte que j’aimais « dessiner » (faire du gribouillage étant plus juste mais ce n’est pas important, tant que ça me fait du bien) et j’arrive même à m’y tenir d’ailleurs, depuis octobre dernier. J’en reparlerai pour montrer la tête qu’il a.

* Mon matériel ergonomique, adapté pour me permettre de tenir mieux un stylo, feutre, crayon ou tout autre du même genre, m’a redonné goût à l’écriture sur papier, voire à la calligraphie pour donner d’autres formes à mon écriture et j’adore. En lien avec le bullet journal. Mes cartes d’anniversaire sont personnalisées et j’ose même les offrir sans avoir honte de mes mandalas pas droits, pas ronds et bancals. J’aime construire et les voir naître sous mes fameux stylos. Prochain défi, reproduire un attrape-rêves découvert sur Pinterest.

* J’y vais lentement, mais je me remets doucement au Qi Qong et à certains exercices pour m’aider à méditer. 

Une liste qui permet de relativiser sur ce qu’on pense être une année de merde parce que justement on s’attache sans doute davantage au négatif de l’année. Mais ça permet de constater que même dans les années qui nous semblaient sombres il y a toujours un ciel bleu de positif… et que c’est à lui qu’il vaudrait mieux se raccrocher. Plus d’excuses, les personnes qui ont participé, l’ont devant le nez pour s’en souvenir et noir sur blanc et revenir dessus dans les moments plus difficiles… 

Les projets des copinettes

Instantanés Pluriels – Manège

Voilà l’original 🙂

Pour ce nouveau RV des Instantanés Pluriels, Marie propose le thème « Manège : que ce soit celui de la vie, qui nous emporte dans sa course ou celui que l’on croise, avec ses chevaux, sa musique ancienne, celui que nous escaladons pour revivre quelques souvenirs, ou encore le plus moderne avec ses couleurs et sa musique dernier cri.., Marie »

J’ai choisi ce carrousel qui est sur la Canebière et devant lequel je passe en allant au Vieux-Port. 11 ans que j’habite Marseille et il tient toujours debout. Il me rappelle toujours deux souvenirs. Le premier vrai carrousel qui était très vieux, reconstitué pour être réintroduit dans le village créé, est celui de l’Ecomusée qu’on a en Alsace. C’est très rare que je l’aie vu fonctionner parce qu’il était en cours de rénovation pendant longtemps, mais la fois où il tournait, tout tournoyait, les lumières scintillaient sur les murs, les vieilles affiches de l’époque passaient sous toutes les couleurs et c’est comme si on revenait fin 19ème siècle, quand les gens allaient faire un tour dessus et que c’était aussi magnifique pour eux que nous quand on voit d’immenses manèges dans un parc d’attraction, parce que pour l’époque c’était quelque chose de fabuleux et qu’est ce que j’aurais aimé le voir tournoyer à ce moment là. Il devait être mettre une sacrée chaleur dans le coeur des gens en tout cas. Et en fouinant sur le net pour voir si je le trouvais, j’ai découvert qu’il avait repris vie et qu’ils l’ont installé à Europa Park 🙂 Et ça fait chaud à mon propre coeur en guimauve, de le savoir faire le bonheur des petits et des grands. Il l’ont installé de façon à ce qu’il continue de briller de 1000 feux, mon joli carrousel qui m’a tant marquée dans cet endroit où j’adore passer la journée (l’Ecomusée, pas europa park ^_^).

Et le 2ème souvenir, est celui d’une amie qui était montée dessus, elle s’était installée tout au-dessus… sauf que ça tourne un peu plus vite, la circonférence est rikiki et qu’on l’a ramassée avec la nausée en redescendant, la pauvre. Du coup, en passant, je pense à ces deux choses et j’aime le voir tourner, avec les rires des enfants dessus et les parents qui jonglent pour arriver à les prendre en photo au bon moment, sans avoir le tournis derrière l’objectif… mais non ça ne sent pas le vécu… eurk (oui il ne m’en faut pas beaucoup côté manège ^^)

Voiçi donc ma participation et mon manège à moi.

Carrousel, Canebière, Marseille

La photo de Marie est celle-çi accompagnée d’un petit texte.

« En une girafée (oui c’est pour remplacer la chevauchée…) , il est bien possible de faire le tour du monde en moins de temps que ça et le petit garçon intrépide qui regardait le manège avec les yeux tout brillants en était bien persuadé, avant de grimper dessus, prêt à faire le tour de son propre monde en quelques tours de girafe et après avoir vu sa maman lui faire de grands sourires avec un signe de la main, à chaque fois qu’il passait devant elle, sur sa girafe. Son monde à lui. Rempli d’innocence »
Les projets des copinettes

Défi Liste – Ce qui me rend heureuse

Notre fameuse colline qui rendait heureux petits et grands. Merci les années 80 pour cette fabuleuse mode vestimentaire ^^ Et sinon oui je tire déjà la langue sur les photos :p

Voilà ma participation au Défi Listes de Zenopia qui sait toujours amadouer mon côté listes, parce que c’est trop chouette les listes pour caser tout ce qu’on a dans la tête. Le thème est « ce qui me rend heureuse » sous forme de tag.

Quel plat simplissime (sauf des pâtes) aimes-tu particulièrement manger ?

Des frites et du poulet 

La chanson qui te met de bonne humeur ? 

« Ain’t got no, I got Life » Nina Simone 

 Le moment de la journée que tu préfères ?

Le soir, aux alentours de minuit, quand Marseille commence à s’endormir doucement. Je me mets sur mon balcon, prends un grand bol d’air, regarde partout et je me sens seule au monde au milieu du quasi silence. Je renifle aussi le boulanger qui prépare les petits pains du lendemain (pas à 10-15cts… comment passer à côté de ce clin d’oeil…)

Une des plus jolies surprises que l’on pourrait te faire ?

Juste qu’on ait envie de me voir et de passer du temps avec moi

Ton vêtement fétiche ?

Ce n’est pas vraiment un vêtement, c’est un châle qui appartenait à ma marraine, je le mets sur mes épaules et m’endors souvent dans sa chaleur rassurante

Le petit rien dans une journée qui pourrait te faire sourire ?

Echanger des sourires avec quelqu’un. Voir un enfant qui me regarde avec un grand sourire jusqu’aux oreilles

Un de tes souvenirs les plus heureux ? 

J’en ai beaucoup surtout quand j’étais petite. Mais celui qui me vient est avec mon papa auquel je pense beaucoup ce soir, une de ses soeurs s’est envolée cette après-midi et on aimerait parfois revenir en arrière pour se donner encore le temps de tout 😦 . On avait une colline en face des immeubles du quartier où on habitait. Quand il y avait de la neige, on allait glisser du haut de la colline sur des morceaux de polystyrène et j’entends encore le rire de mon papa qui s’amusait autant que les enfants du quartier. J’avais 7-8 ans

Une fois où tu as pleuré de joie ?

Quand mes nièces sont nées

Une période de ta vie particulièrement cool ?

Toute mon enfance jusqu’à mes 10 ans

Un lieu que tu aimes / où tu te sens bien ?

L’océan. J’ai passé toutes mes vacances d’été à l’Ile d’Oléron et j’y ai beaucoup de souvenirs. Maintenant on va dans les Landes et c’est toujours un bonheur de retrouver les dunes, la plage à perte de vue et l’océan avec ses vagues grisantes

Ton plus grand bonheur du moment ?

Me glisser dans ma couette d’hiver toute douillette et savoir que je vais voir Soprano en concert au mois d’avril ❤ 

Le souvenir auquel tu penses et qui te fait sourire à tous les coups ? 

Mon frère a perdu 2 soirs de suite une dent de lait en mangeant des carambars au caramel. Ma nénette commence à perdre les siennes, du coup, c’est l’anecdote rigolote qui ressort régulièrement ces temps-çi. Il venait nous trouver la bouche pleine de caramel mais avec ses dents dans la main. Dans le thème « gourmandise de mon frère », il nous a fait le coup une fois, de mettre un bâtonnet d’esquimau en travers de sa bouche, sauf qu’il n’arrivait plus à le retirer et a déboulé complètement paniqué en disant « papa z’arrive pu à l’enlever » (bon en réalité, avec le truc coincé, c’était beaucoup moins compréhensible ce qu’il disait :p )