Projets des copinettes

Instantanés Singuliers – Ni vu ni connu / Courbes

Vous voyez la courbe en mode « je creuse à la façon d’une taupe et fais mes sous-terrains au chaud sous la couette, mais mon embonpoint laisse des empreintes dans le tissu ». Et elle regarde si par hasard je ne serais pas en train de boulotter ses yaourts préférés sans l’avoir prévenue. Alors elle guette, presque ni vue ni connue 🙂

Marie a décidé de reprendre ses RV mensuels des Instantanés Singuliers qui consistent à mettre une photo en lien avec un/des thème(s) donné(s). Pour en savoir davantage et/ou participer, vous pouvez cliquer par ICI et ça vous conduira directement sur le post concerné. Les thèmes pour le mois de Novembre étaient : 

  • Ni vu ni connu,
  • Courbes

Un soir en la voyant naviguer, j’ai su que j’allais pouvoir faire du 2 en 1 avec ma gloutonne de croquettes, amatrice de câlins qui squattait à ce moment là, le dessous de ma couette qui formait donc une sorte de courbe généreuse (c’est le gras du ventre qui donne cette illusion et son gros cul mais chut, elle déambule toujours comme si elle était svelte et longiligne, je ne veux pas lui casser ce mythe et tous ses idéaux, je serais nulle voyons !

Sauf qu’elle est aussi curieuse, j’ai vu ses oreilles et un bout de sa frimousse. Ca l’a perdue, puisqu’elle me permettait de suivre également le thème « ni vu ni connu ». Et voilà comme en une photo, à 1 m de moi, tranquillement chez moi, je propose ma participation. Je n’aurai pas braver le froid pour être originale dans ma photo, pas été chercher bien loin non plus, mais parfois on a tout devant les yeux, si on veut bien le voir.

Projets des copinettes

Instantanés Singuliers #4 – Happy dans toute sa splendeur

Happy et moi, une grande Histoire d’Amour, avec un grand H et un immense A

 

J’ai été cherché ma Happy en janvier 2011, à la SPA, accompagnée de mon meilleur ami qui avait enfin réussi à me convaincre que ce serait bien que j’aie une petite compagne de route poilue. On y a été une première fois où j’ai fait le tour, caressé certaines boules de poils et d’un coup, je l’ai vue. De derrière, elle ressemblait à Picsou, parce qu’elle avait des poils qui partaient dans tous les sens sur les « joues ». La personne qui s’en occupait a été cherché son ptit dossier. Deux mois qu’elle était arrivée là, elle avait été trouvée dans une fourrière et venait de mettre au monde des ptits mais çà s’était mal passé et elle avait fait une grave infection, elle venait juste de finir son traitement quand je l’ai eue. Je l’ai tenue dans mes bras, elle était toute tranquille, elle ronronnait, me léchait, mais je doutais sur ma capacité à m’en occuper. C’était la première fois que j’aurais un chat, je connaissais plutôt ceux, sauvages mais qu’on finissait par pouvoir approcher un peu, de chez mes parents qui venaient se régaler 🙂 Alors je suis repartie sans…. J’ai pensé à elle toute la semaine. J’étais en pré-formation où çà ne se passait pas bien, je rentrais le soir et me disais que j’aurais aimé qu’elle soit près de moi pour m’apporter un peu de douceur. J’ai rappelé le meilleur ami et le w-e suivant, cette petite picsounette était à moi. Ma peur était qu’on l’ait peut-être adoptée entretemps ou que je ne la reconnaisse pas, mais d’un coup je l’ai vue de derrière et j’ai regardé son allure à la Picsou et crié « elle est làààààà » !!!!! ^_^ (elle partait roupiller… comme elle fait les 3/4 du temps maintenant)

Elle s’est vite habituée à sa nouvelle maison, à part la nuit où elle pensait que je ne dormais jamais et faisait sa vie (à l’époque je dormais bien et n’était pas insomniaque encore alors le réveil à 5h était sec pour le coup, parce qu’elle passait son temps à miauler et à me sauter dessus) et puis çà s’est tassé, je l’ai vite aimée, ma Happy. Je l’aimais depuis le 1er jour en fait. 4 ans et demi bientôt qu’elle est chez moi. J’ai l’impression qu’elle comprend quand je vais mal, elle répond à des petites phrases que je dis. Elle reconnait l’intonation de la voix, bizarrement. On s’est fait notre langage à nous. Elle dort à mes côtés, la tête sur l’oreiller (ben oui, on s’emmerde pas) ou collée contre moi ou blottie dans mon cou. Sur le carnet de santé, il est indiqué « à voir le comportement »… on s’est effectivement bien trouvées, elle peut être autant câline qu’agressive, elle change d’attitude en 1mn chrono.

Elle est à mes côtés quoiqu’il arrive. Que je rie ou que je pleure, elle est là. Un jour, j’étais assise au bord du lit, en pleurant à chaudes larmes, elle est venue s’asseoir près de moi, m’a léché la joue, l’air de dire « t’en fais pas, je suis là, çà va aller ». C’est ma petite fille, celle que je n’ai pas pu avoir, elle a d’autant plus de valeur. Je n’ose pas penser au jour où je la perdrai… 9 ans et demi et je prie pour qu’elle fasse partie de ces chats qui arrivent à près de 15 ans… 

Pour le rv mensuel « Instantanés Singuliers » lancé par Marie , le thème ce coup-çi est « Chat insolite ». Voilà ma participation.

Ma maman lui avait mis son bonnet sur la tête ^^

Quand j’ai du mal à tenir un livre à cause de mes doigts douloureux, c’est elle qui me fait la lecture 🙂

Parfois elle fait une tête très bizarre, je suis prête à demander un exorcisme par moments ^^

Quand j’ai déménagé, elle m’a évidemment aidée

Désolée ma Marie, je n’ai pas réussi à n’en mettre qu’une, comme d’habitude, sur tous les Instantanés Singuliers d’ailleurs 🙂