Des blablas de toutes sortes

Etre une pièce rapportée dans une famille

Crédit photo : Pinterest

Je vais avoir des difficultés encore à parler de famille recomposée. Pour moi-même qui ne suis pas à l’aise avec ce terme très large et par respect pour les filles de J. qui n’aime pas ce terme quand j’y suis inclus, ce qui est normal. 

J’ai rencontré J. en septembre 2017 grâce à la technologie, les flèches de Cupidon 2.0 ont fait péter nos écrans respectifs, mais lente comme je suis, on est ensemble depuis janvier 2018. 1 an et demi donc à ce jour, ce qui me permet d’avoir un certain recul face à la situation, même si on n’habite pas encore sous le même toit et que mon point de vue peut donc être faussé parce que je ne suis pas présente 24h/24 dans leurs vies. 

Je l’ai su tout de suite qu’il avait deux filles, j’aurais pu couper court à notre conversation, mais hormis la question « où est la maman ? » que je n’osais pas encore demander alors que je savais qu’il avait la garde complète et que je sais qu’il faut un motif solide pour qu’on n’octroie pas la garde à la mère, je me suis posée des questions, et puis j’ai fini par demander. Il a raconté ce que j’avais à savoir. La peur étant que ses deux filles ne m’acceptent pas du tout.  Je ne suis pas fille de parents divorcés qui auraient pu refaire leurs vies aussi et je ne connaissais pas cette sensation de « pièce rapportée » dans une famille déjà bien constituée et dont le noyau, leur papa, est déjà bien solide. Je me suis toujours sentie mise en valeur par lui vis à vis d’elles. Et tout c’est toujours fait naturellement, j’ai essayé de me frayer un chemin dans leur vie, puis dans leur tête, pour atteindre leur coeur au fil des mois. J’adore leurs sourires quand elles me voient arriver, nos rires pendant les séances de chatouilles, les petits chagrins à essuyer, la confiance à mettre en celle que je suis, sans trop prendre de place, parce que le but n’est pas que je donne la sensation de vouloir remplacer leur maman. Ce ne sera jamais mon intention. Je suis juste là pour les accompagner du mieux que je peux, leur apporter mon affection avec ma féminité, ma douceur, mon écoute. 

J’aurai toujours peur de faire mal les choses. Je n’arrête pas de dire à J. « Si tu me vois faire ou dire quelque chose qui te paraît inadéquat, tu me le dis, pour que je me corrige » Je n’ai pas envie de provoquer de dégâts alors que j’essaie d’être présente pour elles. Je ne veux pas casser ce qu’elles ont construit avec leur père en imposant ma présence non plus. Le but c’est que chacun(e) trouve son équilibre dans ce nouveau quatuor où je n’ai pas tout à fait ma place, vu le côté intérim de la vie à 4 puisque je viens le samedi et repars le lundi matin.

Le plus dur et ce qui arrivera un jour, l’adolescence approchant doucement… elles me diront que je n’ai rien à dire et à tout moment, j’entends leurs petites voix qui me disent « t’es pas notre mère t’as rien à nous dire ». Je crois que mon coeur s’effriterait en 1000 petits bouts. C’est pourtant la réalité, mais je serais blessée de l’investissement, de l’énergie, du temps que je mets à créer un climat de confiance entre nous et j’aurais la sensation d’avoir échoué. Alors j’échouerai évidemment, je me suis déjà ratée sur certaines occasions et paf, je l’ai bien eu dans la tronche, mais j’essaie de prendre du recul. Je me rappelle à quel point ma présence est naturelle et à quel point aussi la plus petite surtout a été déçue le jour où on a dit que mon état ne me permettrait plus de faire certaines choses dans le quotidien avec elles. On a expliqué que dans l’appartement qui serait le nôtre le jour où on aménagera ensemble, toutes les affaires seront à ma portée de main sans que je sois obligée de faire des acrobaties pour attraper des choses en hauteur, mais la chronicité du problème a marqué la fin d’une sorte d’innocence qu’elles avaient avec moi. Elles espéraient sûrement bien plus et bien mieux avec une femme dans leur foyer. Je me rappelle que la plus petite avait dit que quand on serait ensemble, on pourrait inviter des copines à la maison. Elle a sûrement cru que c’était foutu comme idée, alors que je me donnerai toujours à fond pour qu’elles soient les plus épanouies possibles. 

Mais je me rends compte que c’est comme une course où j’ai des points à marquer. Cartonner à Mario Kart pour leur montrer de quel bois se chauffe l’amie de leur papa ^^, rater le moins possible à manger et encore moins les gâteaux parce que c’est bien plus sacrilège que les haricots verts dont elles ne raffolent pas. Dans 10 jours on fait l’anniversaire de la plus petite qui aura 9 ans, chez J. Il y aura 3 copines. Au fond de moi, mon but est qu’elle se souvienne de cette journée et égoïstement, ce serait un point de marqué si les copines disaient que j’étais vraiment sympa comme amie de leur papa (ben quoi on a droit de rêver et de faire des souhaits même quand ce n’est pas notre anniversaire !) Bon je rigole, quoique… j’aurais le coeur gonflé de confiance en moi si ça pouvait arriver. Je ne dois pas me rater en tout cas. Les enfants se rappellent de tout… 

Je me demande très souvent si je serai à la hauteur, mon chéri me rassure très souvent et sans son soutien, j’aurais peut-être fui la situation dès le début aussi. Si elles avaient été plus petites aussi, la peur m’aurait sûrement fait réfléchir à deux fois si je voulais vraiment entrer dans ce foyer tout fait et tenter de me percer un petit passage pour le rejoindre. 

Le sujet restant le plus sensible est le côté affectif/éducation. J’ai beaucoup d’affection pour elles, mais je trouve que c’est difficile de savoir ce qu’on a droit de faire, pas faire, dire, pas dire pour ne pas casser le schéma familial malgré tout. Je n’oublie pas que je ne suis rien pour elles et je trouve déplacé donc de leur dire que je les aime, même si je leur faire comprendre différemment, mais sais que ce n’est pas pareil. On en a parlé une fois où J. me disait que si j’avais moi-même des enfants, il ne saurait pas forcément comment se comporter face à eux. Que je ne représente pas une autorité dont elles ont l’habitude encore, même si quand quelque chose ne va pas, je ne laisse pas passer pour me faire respecter, mais j’essaie de ma calquer à l’éducation que leur donne J. pour qu’on soit sur la même longueur d’ondes. Ce qui est positif, c’est qu’on a la même façon de voir les choses donc je ne suis pas en désaccord avec lui. Je le suis plus facilement que si je n’étais pas d’accord avec sa façon de faire. En même temps, qu’est ce qu’on a droit de dire quand les enfants ont déjà déjà 9 et 10 ans et demi pour ne pas les déstabiliser entre un papa qui continue son éducation et l’amie de celui-çi qui dit autre chose, voire l’inverse. Ce n’est jamais arrivé pour le moment mais ce n’est pas toujours évident de prendre sa place. 

J’y tiens à ce quatuor qu’on forme peu à peu. On avance jour après jour, comme on peut avec ce qu’on a, les outils que la vie nous donne. La communication aussi, primordiale pour ne pas laisser les choses qui pourraient poser problème, s’envenimer. Valable pour notre couple et pour le côté « famille recomposée ». Et puis il faut que je me sépare de cette phrase « tu ne peux pas comprendre, tu n’a pas d’enfants », parce que ça ne m’aide pas à me sécuriser par rapport à ces deux brunettes. Bien sûr que je sais sans doute moins me conduire comme il faudrait du fait que je ne suis pas mère et n’ai donc aucune expérience avec les enfants, mais mon coeur est bien ouvert lui, j’ai un minimum de logique aussi et je dois apporter quelque chose à toute cette petite famille, sinon je n’y serais pas présente, je suppose. C’est que malgré l’imperfection, on arrive à construire quelque chose ensemble. Rome ne s’étant pas construite en un jour… 

A partir de quand on peut parler de famille recomposée d’ailleurs, parce que c’est un terme qui m’est encore étranger. Je ne sais pas si c’est le fait de ne pas habiter avec eux encore ou si je ressens que c’est trop tôt pour l’employer. 

 Avez-vous constitué vous-mêmes une famille recomposée ? Votre intégration a été facile ? Vos témoignages sont les bienvenus 🙂 

Ptite Delph imparfaite mais qui se donne du mal par amour pour son chéri et ses filles…

Publicités
Les projets des copinettes

Etats d’esprit du vendredi #45

Mulhouse. La ville où je suis née, où j’ai travaillé, où j’ai été soignée pour l’anorexie pour la 1ère fois. J’avais prévu d’y retourner habiter avant de rencontrer mon chéri. Je m’y sens chez moi…. le destin a décidé un autre chemin pour l’instant

Qui dit vendredi dit « Les états d’esprit du vendredi » le RV hebdomadaire de Zenopia et Postman qui permet de faire un peu le point de la semaine écoulée. 

Début : 22h57

Fatigue : la fatigue chronique est quelque chose de perturbant. Même en dormant je reste fatiguée

Humeur : cahotique. Des hauts, des bas. Très souvent en lien avec la douleur. Je ne suis décidemment pas douée pour la gérer…

Estomac : des nems avec des feuilles de salade croquantes comme je les aime tant. Un déca dans une jolie tasse Soprano, offerte par une amie précieuse et un morceau de chocolat

Condition physique : je marche au maximum de ce que je peux, même si mon corps se rebelle et se fait remarquer 

Esprit : beaucoup de cogitations qui m’ont bien perturbée (bis et je pense pour un bout de temps)

Culture : en série, on a commencé Mr Robot en amoureux et du côté des films, ceux avec Pierre Richard me font bien rire en ce moment. Côté lecture, je suis en compagnie de Virginie Grimaldi avec « le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie » et de ma jolie Marie Kléber 😉 Je suis donc bien entourée !

Penser à : me ressourcer au vert, loin des nuisances sonores, olfactives et polluantes dans tous les sens du terme. Les gens me bouffent l’énergie que je ne possède pas. Je me sens parfois étouffée de l’intérieur et ça me ronge. C’est toujours quand on est au bord de l’explosion intérieure qu’on réalise à quel point on a besoin de se réfugier dans ce qui nous fait du bien. L’idéal étant de le faire avant. En mode « il vaut mieux prévenir que guérir »

Avis perso : 1/ mon dernier post datait du 1er février… je crois qu’il est temps de rallumer mon blog et de revenir mettre mon petit nez dans les vôtres

2/ se comparer aux autres est l’une des pires choses qu’on puisse faire. Ce n’est ni constructif, ni bon pour le moral et l’effet « réseaux sociaux » n’arrangent pas les choses… Soyons nous-mêmes. Uniques. Chacun(e) avec son histoire, ses pensées, son corps, sa façon d’être et d’agir, ses passions. Rien n’est moins bien. Rien n’est mieux. 

Message perso : je ne vous oublie pas malgré tout ❤

Amitié : très vite à mon retour de chez mes parents

J. : m’a rejoint dans le club des 40tenaires cette semaine

Compagne de route : est gardée par sa tata C. pendant mon absence et elle me manque

Divers : 1/ la nuit est le meilleur moment pour savourer le fameux silence dont je suis en quête ^^ avec les odeurs d’herbe, d’eau, de terre. La nature… il n’y a rien de mieux qu’elle pour se retrouver même quand on se perd en soi…

2/ j’ai fait ma 1ère commande de cannabis médical sur un site suisse. Huile, bonbons, tisanes, j’ai pris de chaque en petite quantité pour voir comment je réagis. Et je n’ai aucune honte à le dire. 

Courses : hier et la connerie humaine m’a bien achevée….

Sortie : demain j’espère

Zic :

J’écoute beaucoup Claudio Capéo en ce moment

Fin : 23h29

Les projets des copinettes

Les états d’esprit du vendredi #44

Ma balade de la semaine dernière, dans le quartier du Panier

Qui dit vendredi dit « Les états d’esprit du vendredi » le RV hebdomadaire de Zenopia et Postman qui permet de faire un peu le point de la semaine écoulée. 

Début : 18h35

Fatigue : le froid me donne envie d’hiberner enfouie sous ma couette. La fatigue est +++

Humeur : neutre, ça se dit pour une humeur ?

Estomac : quiche lardons/carottes/fenouil, un yaourt, un sachet de biscuits st-michel (pour le goûter. Très important le goûter à 16h30 comme les enfants ^^) Les frites faites maison de ce soir sont en train de dorer la pilule dans le four

Condition physique : je me traîne, tu te traînes, elle se traîne

Esprit : beaucoup de cogitations qui m’ont bien perturbée

Culture : le ciné de samedi soir était génial avec Bohemian Rapsody, un film qui m’a donné des frissons et fait ballotter mes émotions dans tous les sens. Du coup pour rester avec l’acteur qui interprète Freddie Mercury, j’ai débuté la série Mr Robot et je regarde aussi Mary kills people. J’ai aussi regardé la série faite avec Marie Kondo, il faudra que j’en parle d’ailleurs. Côté lecture, je lis « Les enfants des Justes » de C. Signol. La chaîne youtube à laquelle je suis assidue en ce moment est celle d’Ariane. Yoga Coaching. Qui me donne confiance en mes capacités à faire moi aussi du yoga à mon niveau.

Penser à : avoir vraiment plus confiance en moi, parce que ça me perd…

Avis perso : les virus tels que grippe ou gastro devraient avoir des frontières et ne pas se propager dans une même famille aussi vite. 2 semaines qu’on mijote dans la gastro eurk

Message perso : merci pour vos cartes de voeux ❤ elles m’ont apporté un grand sourire sur les lèvres, réchauffé le coeur et ont rejoint ma boîte à trésors en matière de cartes. Je tiens à vous. Beaucoup.

Amitié : la semaine prochaine j’espère bien

J. : ses bras me manquent de plus en plus d’un w-e à l’autre… et la situation « logement » est « un peu » (doux euphémisme…) compliquée à gérer au fil du temps quand même

Compagne de route : a décidé d’hiberner aussi, on s’est toutes les deux transformées en marmottes ^^

Divers : pour 2019, je ne serais pas contre un peu d’audace dans certains projets que j’aimerais bien mettre en place… (bis).

Courses : j’irai lundi, j’ai encore assez, je fais des recettes « fond de frigo »

Sortie : demain pour aller chez mon chéri j’espère. Même si je pense rester chez moi pour récupérer un peu

Zic :

Evidemment, c’est logique après avoir été voir un tel film 🙂

Fin : 18h55

Les projets des copinettes

Etats d’esprit du vendredi #43 – Retour

Comme beaucoup, cette semaine j’ai aussi fait le challenge des 10 ans… Ca m’a remuée, mais pas dans le bon sens pourtant le bilan est plutôt positif… On n’oublie vraiment rien de ce qu’on a vécu…

Qui dit vendredi dit « Les états d’esprit du vendredi » le RV hebdomadaire de Zenopia et Postman qui permet de faire un peu le point de la semaine écoulée. 

Début : 00h56 (je triche, on est samedi en réalité)

Fatigue : je lutte pour ne pas m’endormir partout

Humeur : j’ai des moments de grosse baisse de moral, d’envie de rien. Je me traîne en gros…

Estomac : purée faite maison, salade de carottes/céleri et ma collation de 23h (je sais que ce n’est pas bien mais c’est mon plaisir du soir), quelques biscuits

Condition physique : je pense pouvoir dire que je n’ai plus de condition physique justement… chaque mouvement est une corvée

Esprit : beaucoup d’angoisses, la boule au ventre qui fait du yoyo pour un rien et des angoisses plus légitimes vue la situation

Culture : j’ai commencé « Toute la lumière que nous ne pouvons voir » de Anthony Doerr. Une découverte bibliothèque. J’ai eu envie côté séries de revoir des épisodes de…. la petite maison dans la prairie… je crois que le climat social actuel a eu raison de moi… j’avais besoin de voir des personnes qui s’entraident et ne pas se tapent sur la gueule. Voir de l’amour, de l’amitié et puis elle a toujours été une série « doudou ». Quand je ne vais pas bien, je me réfugie dans la vie d’autres… je fais ça avec toutes les séries que je regarde finalement.

Penser à : à ne plus laisser m’empoisonner par des personnes proches ou moins proches qui apparemment savent toujours mieux que moi ce qui est bon pour moi, alors qu’elles n’arrivent déjà pas à gérer leur vie… 

Avis perso : je m’en veux de me sentir aussi fragile face à certains actes médicaux ou pire des RV médicaux. Je me rends malade pour un RV que j’ai mardi et j’ai déjà fait pareil la semaine dernière. J’en ai tellement entendu sur la fibro qu’un mot de travers et je ressors du service plus vite que mon ombre… Médecin ou pas, je n’ai pas à me sentir inférieure ou me laisser impressionner.

Message perso : je n’arrive pas à être présente, mais j’essaie d’être là sur facebook. Sur mon profil et plus ou moins sur le groupe qui remplace la page reliée à mon blog. Le lien est dans la barre latérale si vous voulez rejoindre les « Jolies Bulles ». J’essaie d’être plus présente sur Instagram aussi. (re-re-re-re-bis)

Amitié : la semaine prochaine j’espère. J’ai du mal à être présente entre les douleurs, la fatigue, les machins médicaux et administratifs 

J. : 1 an d’amour ce mois-çi. 1 an de bonheur ❤ 

Compagne de route : 8 ans que je l’ai cherchée à la spa. 8 ans qu’elle partage ma vie, mes tracas, mes bonheurs, qu’elle est présente pour le meilleur comme pour le pire, quelque soit mon état, ma minette est présente. 8 ans d’amour ❤ c’est le mois des dates anniversaires ^^

Divers : pour 2019, je ne serais pas contre un peu d’audace dans certains projets que j’aimerais bien mettre en place… 

Courses : faites avant hier en me déboîtant à moitié l’épaule et en provoquant une névralgie

Sortie : demain pour aller chez mon n’amoureux et ses filles. Je devais y aller dès ce soir et ne me sentais pas physiquement de repartir… heureusement parce qu’il y a un homme qui s’est jeté sous les rails du métro à la station où je descends pour aller chez lui… Demain je sens que je vais me dépêcher de passer pour ne pas trop penser que les secours ont ramassé son corps à cet endroit ce soir… 

Zic :

J’aime bien les écouter de temps en temps 

Fin : 01h16

Les projets des copinettes

Etats d’esprit du vendredi #42

Montbéliard et ses décos de Noël ❤ j’ai trouvé une ambiance de Noël digne de ce nom au centre ville comparée à Marseille

Qui dit vendredi dit « Les états d’esprit du vendredi » le RV hebdomadaire de Zenopia et Postman qui permet de faire un peu le point de la semaine écoulée. 

Début : 00h53 (je triche, on est samedi en réalité)

Fatigue : je fais une cure de sommeil…

Humeur : ça va, à part quand les douleurs sont trop fortes, mon humeur s’obscurcit rapidement

Estomac : asperges, truite fumée, pain fait maison… chocolats…

Condition physique : raide comme la justice

Esprit : un peu embrouillé par certaines choses mais rien qui me gâche mes moments présents. Je laisse passer mes pensées du mieux que je pouvais (est-ce que mes petits exercices de méditations porteraient leurs fruits ??… merci Christophe André en tout cas… j’ai enfin compris cette notion de pensées à laisser défiler sans s’y arrêter, même si je n’arrive pas toujours à l’appliquer) Et puis on a passé de très belles fêtes de Noël où j’ai pu profiter de mes 2 petites fées que sont mes nièces ❤

Culture : je lis « la balade de l’enfant gris » de Baptiste Beaulieu. Un auteur découvert grâce à Virginie Grimaldi et j’accroche bien à sa plume.

Penser à : 1- continuer à faire mes petites cartes de voeux comme j’avais pour ma famille avant Noël. J’aime de plus en plus bidouiller des trucs avec mes pinceaux, mes feutres, mes crayons, ma peinture. Merci Pinterest pour la source d’inspiration inépuisable et très chronophage ^^

2- essayer de continuer mon manuscrit… mon papa m’a demandé où il en était aujourd’hui en me disant que ce serait bien que je l’écrive. Venant de lui qui ne lit pas forcément de romans mais plutôt des livres techniques sur ses passions, ça m’a d’autant plus touchée qu’il se rappelle qu’un jour très lointain j’ai évoqué ce projet là. Son soutien me fera peut-être retrouver ma motivation pour 2019

Avis perso : la période de Noël passe bien trop vite et sa magie disparaît tout aussi rapidement. Même si l’ambiance a eu du mal à se mettre en place cette année. A Marseille, le coeur n’y était pas, j’ai une répulsion à chaque fois que je passe devant la mairie… manque de bol, certaines cabanes du marché de Noël étaient installées par là…

Message perso : je n’arrive pas à être présente, mais j’essaie d’être là sur facebook. Sur mon profil et plus ou moins sur le groupe qui remplace la page reliée à mon blog. Le lien est dans la barre latérale si vous voulez rejoindre les « Jolies Bulles ». J’essaie d’être plus présente sur Instagram aussi.

Amitié : à la rentrée

J. : que je l’aime ❤ je me sens incomplète sans voir sa bouille autant de temps

Compagne de route : j’espère qu’elle ne griffe et ne mord pas trop sa nounou qu’est ma voisine et qui va la voir et s’en occupe pendant mon absence ❤

Divers : 1- un voyage est prévu fin mai avec mes parents. Voyage annulé il y a 2 ans vers la même destination pour cause d’avion pas assez rempli… croisez les doigts pour que d’autres personnes prennent le même pays que nous pour éviter la même déception ^^ Mon appareil photo va carburer je sens…

2- j’espère que vos fêtes de Noël se sont bien déroulées. Passez un bon bout d’an comme on dit à Marseille et un bon nouvel an. Faites attention sur la route si vous prenez le volant…

Courses : on les a faites lundi pour la dernière fois de l’année, ouf !

Sortie : hier mais je la paie tellement que pour l’instant je suis en mode surtout horizontal à grincer des dents et que je ne sais pas du tout quand sera la prochaine

Zic :

Le genre de musique que j’ai beaucoup écouté ces temps-çi, avec les filles de mon chéri quand j’étais chez eux à cause de la fameuse grève des cantines. La plus petite voudrait faire du piano et j’aime bien leur faire écouter des musiques douces. J’ai remarqué que ça apportait le calme à table bizarrement

Fin : 01h16

Les projets des copinettes

Etats d’esprit du vendredi #41

Une des roulottes où on va demain 🙂

Qui dit vendredi dit « Les états d’esprit du vendredi » le RV hebdomadaire de Zenopia et Postman qui permet de faire un peu le point de la semaine écoulée. 

Début : 00h20

Fatigue : toujours pareil, je dors mais ce n’est pas réparateur

Humeur : c’était moins sombre ces derniers jours

Estomac : un gratin de fenouil avec du riz

Condition physique : l’humidité est difficile à supporter, j’ai pas mal de soucis de névralgies, je dois faire des mouvements non appréciés par la fibro, je ne sais pas trop

Esprit : le w-e dernier a été très dur à cause de certaines choses et ça m’a fait cogiter pas mal. Puis ça s’est dissipé parce qu’il y a eu des efforts des 2 côtés concernés

Culture : un film qui m’a beaucoup touchée : le secret des Marrowbone. Il est classé dans la catégorie horreur, mais je n’imaginais pas une telle fin. Une belle surprise. J’en ai vu d’autres, pas mal de comédies pour me changer les idées. Peut-être qu’un de ces 4,  je parlerai davantage de ce que je regarde, même si pas très douée pour raconter les livres et les films. Je regarde peu la télé du coup je consomme pas mal de films ou séries. Côté livre, je lis « Demain m’appartient » de Claire Mabrut. 

Penser à : continuer mon rangement dès que je serai un peu mieux

Avis perso : je n’ai jamais été autant écoeurée par l’actualité. Les foutages de gueule, les « on vous prend pour des cons mais on espère que vous ne voyiez pas trop quand même ». Je parle rarement politique parce que j’estime ne pas en savoir davantage et c’est toujours source de conflit, mais franchement, tous ces clowns là….. :/ 

Message perso : je n’arrive pas à être présente, mais j’essaie d’être là sur facebook. Sur mon profil et plus ou moins sur le groupe qui remplace la page reliée à mon blog. Le lien est dans la barre latérale si vous voulez rejoindre les « Jolies Bulles »

Amitié : très vite de nouveau j’espère 

J. : je ne peux pas lui reprocher de ne pas savoir se remettre en question et faire des efforts quand quelque chose cloche. Je n’arrive pas à le bouder longtemps, pourtant je lui en voulais beaucoup le w-e dernier, c’est le moins qu’on puisse dire… 

Compagne de route : râle beaucoup, me suit partout, je me dis que je déteins sur elle, vais la rendre déprimée ma minette à force… 

Divers : mes grains de beauté sont toujours là, la dermato n’a pas voulu me les enlever, je dois prendre rv à la timone pour qu’on me fasses des tests allergologiques aux produits anesthésiants. Ca me servira pour le jour où j’aurai besoin d’une anesthésie plus lourde aussi, pour éviter à nouveau une détresse respiratoire. Je n’ai jamais eu aussi peur que le jour où je me suis sentie étouffer

Courses : je n’ai pas pu les faire. Lundi. 

Sortie : demain on part en amoureux dans les Hautes-Alpes, pour passer un w-e en roulotte avec soirée raclette prévue demain soir. C’est un rêve de petite fille que je suis contente de partager avec celui que j’aime 🙂 un moyen de nous retrouver aussi un peu ❤ 

Zic : 

J’écoute beaucoup Claudio Capéo en ce moment ❤ 

Fin : 00h48

Les projets des copinettes

Etats d’esprit du vendredi #40

Qui dit vendredi dit « Les états d’esprit du vendredi » le RV hebdomadaire de Zenopia et Postman qui permet de faire un peu le point de la semaine écoulée. 

Début : 15h20

Fatigue : j’essaie une nouvelle routine du soir pour rendre mon sommeil plus serein depuis 3-4 semaines. Ca n’améliore pas ma fatigue parce que je ne récupère jamais à cause de la fibro, mais j’aime mes rituels du soir pour être moins angoissée d’aller me coucher (je résiste par peur de faire des cauchemars, souvent ou parfois je cogite trop, donc j’essaie d’éliminer les causes de mes insomnies les unes après les autres…)

Humeur : je me traîne et dois me forcer à faire certaines choses parce que tout peut être vite compliqué. J’ai la sensation de dépression qui me ronge et chaque jour j’essaie de ne pas trop me faire bouffer…

Estomac : un bout de quiche aux légumes et blanc de poulet que j’avais faite hier et un éclair au chocolat

Condition physique : heu… je vais zapper cette rubrique…

Esprit : pas mal de cogitations, de réflexions utiles puis inutiles. Beaucoup de remises en question aussi

Culture : j’ai fait un marathon de comédies et de films mignons chaque soir cette semaine pour tenter de remonter mon moral au maximum. « L’école est finie », « Like father », « Tamara 2 », « Je vais mieux » (un film qui reflète bien la vie actuelle je trouve), « Love, Simon » que j’ai adoré. « Bécassine ». Rien côté séries. Côté livres, beaucoup de mal à me concentrer, la preuve c’est que je devais rapporter mes livres à la bibliothèque sans en avoir fini un… J’en ai repris aujourd’hui, en espérant retrouver ma concentration et mon goût de lire. Je commence par « Demain m’appartient » de Claire Mabrut

Penser à : moins regarder l’actualité. Depuis l’effondrement des immeubles et le décès de 8 personnes, je suis les avancements des enquêtes, des expertises, les marches blanches et de colère, la municipalité et ses dossiers qui ressortent. Ca m’énerve, m’attriste et la haine m’habite de plus en plus… (valable pour toute l’actualité nationale, mondiale)

Avis perso : les bougies, c’est la vie ❤ 

Message perso : je n’arrive pas à être présente, mais j’essaie d’être là sur facebook. Sur mon profil et plus ou moins sur le groupe qui remplace la page reliée à mon blog. Le lien est dans la barre latérale si vous voulez rejoindre les « Jolies Bulles »

Amitié : hier et ça a fait du bien. Et de nouveau très vite j’espère

J. : il est maladroit dans ses mots mais je sais qu’il apprend lui aussi à communiquer, tout comme moi. Je l’aime en tout cas ❤  

Compagne de route : mange, boit, ronronne, semble aller mieux, se couche près de moi dès que je m’allonge, se colle à moi chaque nuit. Meilleure compagne de route. 

Divers : j’appréhende la manif de demain. La marche de colère a mal tourné, les fumigènes ont fusé, les CRS s’en sont donné à coeur joie… du coup demain, entre les gilets jaunes, les anti-gilets jaunes

Et passant bien du coq à l’âne, si vous avez fait un jour une allergie à un produit aussi minime qu’elle ait été, dites le au moment où on serait amené à vous injecter quelque chose parce que les réactions s’accentuent au fil des injections. J’ai 2 gros grains de beauté à enlever, la dermato a préféré ne pas le faire sans que je prenne d’Aérius avant, mais elle vient de m’appeler pour savoir le nom du produit réactif pour « gérer au mieux l’intervention ». La semaine dernière elle a eu peur que je fasse un choc anaphylactique sur ta table. Déjà que j’étais stressée… Même la plus minime des réactions, il faut en parler. C’était le message santé du jour. 

Courses : je les ai faites hier tant bien que mal mais suis tranquille pendant un moment

Sortie : demain ou après-demain pour rejoindre l’appartement de mon chéri, j’espère

Zic : 

Fin : 15h45