Projets des copinettes

Défi Listes : Les petits plaisirs du Printemps

Madrague de Montredon. Au bord de la route pour aller à la plus petite calanque. Marseille. Mars 2017

Un peu en retard pour faire ce défi listes proposé par Cécile du blog Zenopia, mais il permettra de mettre un peu de couleurs sur mon blog. Et puis, le printemps est la saison qui me fait le plus de bien.

Mes petits plaisirs du printemps… 

  • Voir la nature qui se réveille de nouveau, les fleurs qui commencent à éclore, les bourgeons qui vont s’ouvrir
  • Les premières fois où on peut lâcher sa veste en laine et se retrouver en petit haut à longues manches et sentir le soleil assez chaud pour le ressentir à travers ses vêtements
  • La première fois qu’on est obligée de protéger son visage avec de la crème, à cause des premiers rayons de soleil plus chauds, quand on a tendance à griller illico
  • Les cuicuis des oiseaux au petit matin (le seul point positif des insomnies qui font dormir à l’aube…)
  • Les jours qui rallongent et voir le soleil se coucher de plus en plus tard
  • Profiter de mon balcon et attendre que les fleurs poussent et que les feuilles des arbres devant chez moi soient de nouveau bien présentes pour donne une source d’oxygène
  • Regarder les étoiles plus longtemps le soir et regarder Marseille s’éteindre, imaginer les vies qui se cachent derrière les lumières qui restent aussi tard que les miennes
  • Sentir l’odeur du printemps (oui il a une odeur)
  • Se dire qu’on va faire comme Dame Nature et se remettre à vivre un peu mieux, peut-être
  • Avoir la fenêtre ouverte pratiquement toute la journée et sentir l’air doux
  • Les couleurs qui donnent envie de tout prendre en photo, en s’extasiant devant les premières fleurs comme si on n’en avait pas vues depuis des lustres
  • Se dire que bientôt la couette d’hiver pourra bientôt laisser la place à quelque chose de plus léger
  • Et penser à changer de place ses vêtements dans l’armoire et avoir envie d’oublier les pulls

« Sois le bienvenu mon joli Printemps adoré, j’attends que tu t’installes pour de bon (si tu pouvais rattraper les orages prévus, la pluie et le mistral, ce serait bien, tu sais, parce que tous les w-e, c’est un peu la même rengaine et y en a marre et je n’ai pas de malabars -la vieille pub sortie de derrière les fagots- pour compenser ») ❤ )

Projets des copinettes

Défi Listes – Le positif de 2016

« Notre regard se noie dans l’horizon où tout le positif reprend des forces pour nous les faire revenir à nous, à chaque vague encore plus solides » La force de l’océan… Se sentir petit face à son immensité, mais sentir malgré tout qu’il nous offre de sa force

Parce que c’est important de se souvenir du positif qu’il y a eu, voilà ma liste des 10 choses qui ont mis du positif dans ma vie en 2016. Cette liste a sans doute triple valeur en ce début d’année. Je crois que c’est mon 2ème Défi Listes, proposé par la jolie Zenopia

* J’ai fait 3 belles rencontres à travers ma formation. Virtuelles pendant presque un an à échanger sur les cours mais pas que, loin de là et elles sont devenues plus « réelles » en septembre, pour 2 d’entre elles, au moment de passer nos épreuves à Lyon et j’espère bien rencontrer la 3ème bientôt.

* Mes 3 épreuves présentées ont été validées et j’en étais fière.

* Peu de temps après les avoir passées, j’ai trouvé mon stage de 3 mois et demi, dans un hôpital qui me tient à coeur, parce qu’il traite le fameux crabe et qu’ils font des recherches sur lui aussi.

* Il y a eu de belles soirées entre filles comme je les appelle, à pouvoir papoter de tout jusqu’à très tard parce qu’on ne voit pas les heures qui défilent. A rire mais aussi à pouvoir vider son coeur.

* Une amie précieuse est devenue maman d’un petit garçon que j’adore, après avoir eu 3 filles. Et c’était une telle émotion de voir ce bout de chou et de les savoir heureux d’avoir pu faire un ptit loulou ^^.

* J’ai continué à marcher autant que je pouvais dans Marseille, avec mon appareil photo à me vider l’esprit. J’aime toujours autant cette ville d’ailleurs et quel bonheur d’avoir pu profiter de mon balcon où j’ai passé énormément de temps à travailler mes cours et préparer les épreuves écrites. En compagnie de ma précieuse Happy toujours fidèle au poste ❤ .

* Nos 2 semaines dans les Landes avec toute ma famille au complet et voir grandir mes deux petites nièces en les entendant dire « tatieeee t’es oùùùù » et sauter dans mes bras en disant « je t’aime tatie ». Voir l’océan et faire le plein de souvenirs. Les deux jours passés dans un village alsacien, avec mes parents. Un doux moment partagé avec eux et qui nous avait tant ressourcé tous les 3 en si peu de temps. Et tous les moments précieux passés avec eux tous.

* Découvrir le bullet journal, me rendre compte que j’aimais « dessiner » (faire du gribouillage étant plus juste mais ce n’est pas important, tant que ça me fait du bien) et j’arrive même à m’y tenir d’ailleurs, depuis octobre dernier. J’en reparlerai pour montrer la tête qu’il a.

* Mon matériel ergonomique, adapté pour me permettre de tenir mieux un stylo, feutre, crayon ou tout autre du même genre, m’a redonné goût à l’écriture sur papier, voire à la calligraphie pour donner d’autres formes à mon écriture et j’adore. En lien avec le bullet journal. Mes cartes d’anniversaire sont personnalisées et j’ose même les offrir sans avoir honte de mes mandalas pas droits, pas ronds et bancals. J’aime construire et les voir naître sous mes fameux stylos. Prochain défi, reproduire un attrape-rêves découvert sur Pinterest.

* J’y vais lentement, mais je me remets doucement au Qi Qong et à certains exercices pour m’aider à méditer. 

Une liste qui permet de relativiser sur ce qu’on pense être une année de merde parce que justement on s’attache sans doute davantage au négatif de l’année. Mais ça permet de constater que même dans les années qui nous semblaient sombres il y a toujours un ciel bleu de positif… et que c’est à lui qu’il vaudrait mieux se raccrocher. Plus d’excuses, les personnes qui ont participé, l’ont devant le nez pour s’en souvenir et noir sur blanc et revenir dessus dans les moments plus difficiles… 

Projets des copinettes

Défi Liste – Ce qui me rend heureuse

Notre fameuse colline qui rendait heureux petits et grands. Merci les années 80 pour cette fabuleuse mode vestimentaire ^^ Et sinon oui je tire déjà la langue sur les photos :p

Voilà ma participation au Défi Listes de Zenopia qui sait toujours amadouer mon côté listes, parce que c’est trop chouette les listes pour caser tout ce qu’on a dans la tête. Le thème est « ce qui me rend heureuse » sous forme de tag.

Quel plat simplissime (sauf des pâtes) aimes-tu particulièrement manger ?

Des frites et du poulet 

La chanson qui te met de bonne humeur ? 

« Ain’t got no, I got Life » Nina Simone 

 Le moment de la journée que tu préfères ?

Le soir, aux alentours de minuit, quand Marseille commence à s’endormir doucement. Je me mets sur mon balcon, prends un grand bol d’air, regarde partout et je me sens seule au monde au milieu du quasi silence. Je renifle aussi le boulanger qui prépare les petits pains du lendemain (pas à 10-15cts… comment passer à côté de ce clin d’oeil…)

Une des plus jolies surprises que l’on pourrait te faire ?

Juste qu’on ait envie de me voir et de passer du temps avec moi

Ton vêtement fétiche ?

Ce n’est pas vraiment un vêtement, c’est un châle qui appartenait à ma marraine, je le mets sur mes épaules et m’endors souvent dans sa chaleur rassurante

Le petit rien dans une journée qui pourrait te faire sourire ?

Echanger des sourires avec quelqu’un. Voir un enfant qui me regarde avec un grand sourire jusqu’aux oreilles

Un de tes souvenirs les plus heureux ? 

J’en ai beaucoup surtout quand j’étais petite. Mais celui qui me vient est avec mon papa auquel je pense beaucoup ce soir, une de ses soeurs s’est envolée cette après-midi et on aimerait parfois revenir en arrière pour se donner encore le temps de tout 😦 . On avait une colline en face des immeubles du quartier où on habitait. Quand il y avait de la neige, on allait glisser du haut de la colline sur des morceaux de polystyrène et j’entends encore le rire de mon papa qui s’amusait autant que les enfants du quartier. J’avais 7-8 ans

Une fois où tu as pleuré de joie ?

Quand mes nièces sont nées

Une période de ta vie particulièrement cool ?

Toute mon enfance jusqu’à mes 10 ans

Un lieu que tu aimes / où tu te sens bien ?

L’océan. J’ai passé toutes mes vacances d’été à l’Ile d’Oléron et j’y ai beaucoup de souvenirs. Maintenant on va dans les Landes et c’est toujours un bonheur de retrouver les dunes, la plage à perte de vue et l’océan avec ses vagues grisantes

Ton plus grand bonheur du moment ?

Me glisser dans ma couette d’hiver toute douillette et savoir que je vais voir Soprano en concert au mois d’avril ❤ 

Le souvenir auquel tu penses et qui te fait sourire à tous les coups ? 

Mon frère a perdu 2 soirs de suite une dent de lait en mangeant des carambars au caramel. Ma nénette commence à perdre les siennes, du coup, c’est l’anecdote rigolote qui ressort régulièrement ces temps-çi. Il venait nous trouver la bouche pleine de caramel mais avec ses dents dans la main. Dans le thème « gourmandise de mon frère », il nous a fait le coup une fois, de mettre un bâtonnet d’esquimau en travers de sa bouche, sauf qu’il n’arrivait plus à le retirer et a déboulé complètement paniqué en disant « papa z’arrive pu à l’enlever » (bon en réalité, avec le truc coincé, c’était beaucoup moins compréhensible ce qu’il disait :p )