Coin lecture

Les livres Tatiana de Rosnay

J’ai découvert cette auteure en lisant « Elle s’appelait Sarah »
Je ne pensais pas aimer, suis très peu fan de la partie de l’Histoire qui concerne les Guerres Mondiales et pourtant je me suis attachée aux 2 héroïnes rapidement et une fois terminé, j’ai ressenti comme un vide et l’histoire de Sarah et sa famille en parallèle à la vie de Julia, m’ont encore poursuivi quelques jours après. Mélange de fiction, dans le sens où l’histoire de base est créée, mais malheureusement la rafle du Vél d’Hiv est, elle, bien vraie. J’ai aimé ce mélange de 2 périodes. Le passé qui rejoint le présent. Le présent qui rattrape le passé…. Je n’en dis pas plus, j’ai toujours peur de raconter de trop et de ne plus laisser la surprise de découvrir le livre. Mais je le conseille vivement. Je n’ai pas aimé l’adaptation ciné par contre, je n’ai pas ressenti autant d’émotions (en même temps, je suis souvent déçue des films tirés des livres, alors j’évite).

P4181051
Synopsis :  » j’ai tout de suite aimé cet appartement. d’abord parce qu’il se trouvait rive gauche, et que je n’y avais jamais habité. ma jeunesse s’était déroulée à passy; l’épisode marié-père de famille: boulevard des batignolles; et vieux divorcé: rue quentin-bauchart.  »  » la rive gauche m’attirait comme un aimant, peut-être parce que quelques-unes de mes maîtresses y avaient vécu, et que j’ai souvent traversé la seine au petit matin pour regagner le dix-septième poussiéreux, le banal huitième, le sourire aux lèvres et une odeur de femme sur les doigts, savourant le goût de ces nuits d’amour illicites à saint-germain-des-prés, à montparnasse, ou à denfert-rochereau.  » l’apprentissage de la vie est-il une question d’âge? le regard acide d’un proche, des événements aussi inattendus qu’étranges peuvent soudain modifier une existence. Entraîné de new york à venise sur les traces d’une femme mystérieuse, ce quinquagénaire blasé découvrira-t-il enfin le bonheur perdu dont la nostalgie n’a cessé de le poursuivre? »
Mon avis est un peu partagé. Le début m’a envouté, réalité mêlé à du quasi-surnaturel. On ne sait plus trop où on en est parfois et il faut vraiment suivre la trame de l’histoire pour ne pas se paumer. Un moment d’écart et on perd le fil. Je ne m’attendais pas à une fin pareille en plus. Décevante snif et je n’ai pas vraiment compris ce qui se passait, j’ai décroché dans les dernières pages, parce que je m’attendais à une fin aussi magique que le reste, mais non…
P4181049
Synopsis : « Justine a 40 ans, un mari britannique et deux enfants. Elle mène une petite vie tranquille jusqu’au jour où son fils adolescent est renversé par un chauffard en plein Paris. L’inconnu prend la fuite, des témoins ont à peine le temps de noter quelques chiffres de la plaque d’immatriculation. Malcolm sombre dans le coma. L’enquête piétine. Contre l’avis de son mari, de ses parents, Justine ne renonce pas à retrouver le responsable de l’accident. La seule personne qui soutiendra Justine, c’est sa belle-mère, la « so British » Arabella. L’enquête les mènera dans une ville balnéaire du sud de la France. Mais au bout de la route, à qui, à quoi Justine sera-t-elle confrontée ? »
Touchant comme livre. Une histoire qui pourrait arriver à n’importe qui, mais dont la fin peut surprendre, psychologiquement parlant. Comme à chacun de ces livres, la fin m’a tout autant surprise aussi, pour celui-çi. Emue, même. Une maman qui se met à la place d’une autre, alors qu’elle a elle-même souffert de savoir si son fils survivrait ou pas. J’aime ce genre de rebondissements.
P4181050Synopsis : « Sa soeur était sur le point de lui révéler quelque chose… Et soudain, c’est l’accident. Elle est grièvement blessée. A l’hôpital, l’angoisse au ventre, Antoine Rey fait le bilan de son existence : femme partie, ados rebelles, père tyrannique, comment en est-il arrivé là ? Et surtout que voulait lui dire sa soeur ? Alors que son passé ressurgit brutalement, Antoine vacille. Heureusement, une troublante embaumeuse lui apportera une aide inattendue dans sa quête de vérité. »
Pour résumer en quelques mots : mystère, secrets de famille, remises en questions. Pas mal non plus comme livre, on attend au fil des pages à ce que le suspense soit résolu, enfin 🙂


Synopsis : « L’appartement correspondait exactement à ce que Pascaline, informaticienne quadragénaire, imaginait pour sa nouvelle vie de femme divorcée, sans enfants. Un deux-pièces calme et clair qui donne sur une rue animée. Mais à peine installée, Pascaline apprend par une voisine qu’un drame s’est déroulé dans ces lieux. Comment vivre dans des murs marqués par l’horreur ? Comment continuer à dormir là comme si de rien était ? Et pourquoi Pascaline ne cesse-t-elle d’y penser ? Lentement mais sûrement, par touches infimes, cette tragédie fera resurgir chez Pascaline une ancienne douleur, une fragilité secrète restée trop longtemps enfouie. Seule face à la mémoire des murs, elle devra affronter son passé »
Un peu flippant comme livre, mais çà fait partie du charme de Tatiana de Rosnay, c’est ce que j’aime chez elle. Elle mélange avec habileté fiction, surnaturel, réalité. Elle nous emmène dans un monde à part où tout se rejoint à la fois, jusqu’à ne plus savoir ce qui relève du vrai ou du fantastique. La fin m’a un peu traumatisée, mais je me suis remise, la preuve, c’est que j’ai lu les 3 livres que j’ai exposés auparavant 🙂

**** Si vous ne la connaissez, je pense qu’elle gagne à être connue. C’est mon petit avis sur cette auteure à l’imagination particulière mais débordante. Au-delà des frontières du réel très souvent. 
La qualités des photos n’est pas terrible pour les 3 livres où on voit mes magnifiques doigts :-s, mais c’était pour personnaliser un peu mon article :-D, plutôt que de copier comme je l’ai fait pour les autres, tout simplement, parce qu’on me les avait prêtés et que je ne les avais plus pour les photographier (suis parfois d’une grande perspicacité dans ce que je raconte hum… ^^). Voilà, séquence lecture terminée pour ce soir 🙂 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s