Archives du mot-clé famille

Les vacances, l’océan, l’amour, le bonheur et les bobos

Un pêle-mêle de ces 2 semaines ❤

Fin juillet, avec J. et ses filles, on a rejoint ma famille dans les Landes où elle était déjà installée dans la maison des vacances comme disent mes nièces. De notre côté, on avait pris un mobil home pas très loin dans un camping super sympa. Notre première petite maison « neutre », à n’être ni chez lui ni chez moi. J’ai adoré cet endroit parce qu’il nous accueillait tous les 4 réunis et on était bien. Ca m’a conforté dans l’idée que je ne voulais pas me séparer de lui, d’eux. Je sais que pendant les vacances, c’est facilement plus simple, que tout le monde est aussi plus détendu mais quand même. 6 jours à être 24h ensemble tous les 4, j’ai été sereine, heureuse, remplie d’amour. Et la plus belle marque d’amour qu’il pouvait me porter, c’est de m’aimer malgré que mes cheveux partent en cacahuète à cause de l’air iodé (non vous n’aurez pas de photos ^^) et pourtant le spectacle vaut le détour haha… mais il me regardait toujours avec ses yeux qui en disent beaucoup. Le matin on se coulait tous les 4 mutuellement dans la piscine du camping, j’étais comme un poisson dans l’eau dans tous les sens du terme et on rejoignait ensuite ma petite famille. Il y avait mon tout, rassemblé. Les câlins de mes deux petites chipies de nièces, leurs « tatie t’es oùùù ?! », les « tatie et Jonathan sont amoureux ». Les apéros (bon moi je suis sage, je me contente de dévaliser les biscuits apéro, je laisse l’alcool aux autres :p ), les repas pris tous les 10, ça faisait une sacrée bande d’un coup, les moments plage tous ensemble, les moments complices, les couchers de soleil, l’accrobranche où je me suis contentée d’attraper un torticolis pour voir où étaient tous les ouistitis sur des parcours différents, dispersés aux 4 coins du site, je ne savais plus où donner de la tête. Et puis la semaine s’est finie, ils repartaient et je restais encore une semaine et j’ai pleuré comme si on se quittait pour toujours (je pense que l’idée d’être sûrement bientôt séparés pour de bon pour plusieurs mois n’a pas aidé). Il manque vite il faut dire… J’ai même conservé le bracelet moche du camping à mon poignet pour avoir l’impression qu’il était encore là et pour me souvenir qu’il avait fait partie de cette aventure -oui je suis syphonnée du ciboulot encore davantage, c’est la canicule qui a ces effets !- Et la 2ème semaine, on a découvert de chouettes coins avec mes parents. Un soir on a fait un pique-nique improvisé près d’un étang, c’était sympa tous ensemble. On a continué les fins d’après-midi plage, les couchers de soleil. On a fait une séance photos pour partager la passion de la photo avec mon papa qui avait apporté son reflex que je suis incapable de porter tellement il est lourd (si vous connaissez des marques plus légères, je suis preneuse de conseils d’ailleurs parce que c’est mon rêve d’avoir un petit bijou de ce genre même si c’est plus pratique pour mes petits bras ramollo d’avoir le mien). 

Et puis il y a eu les bobos. Pas grand monde est ressorti indemne. Beaucoup d’angoisses et de souvenirs remués du coup aussi. 

Et je suis rentrée en laissant tout ce petit monde derrière moi, avec nos photos, nos souvenirs dans mon coeur et ma tête. J’ai retrouvé mon chéri qui était là sur le quai de la gare. Pendant ces vacances, j’ai fait le plein d’amour, d’affection, de rires, de solidarité quand j’étais mal et que je me levais le matin avec des tous petits yeux parce que j’avais pleuré de douleurs la moitié de la nuit. Ses grands bras m’accueillaient pour me serrer fort. Ses grands yeux tristounets me montraient qu’il comprenait et savait. On apprend à gérer ça ensemble je pense, j’essaie de le mettre en confiance sur ce qu’il peut m’apporter durant ces moments pas marrants ni pour l’un ni pour l’autre, pour essayer de réduire l’impuissance qu’il peut ressentir et j’ai espoir que ça fonctionne… 

Voilà les vacances sont finies et c’était une belle réussite. J’étais tellement contente aussi que ma famille puisse me voir heureuse avec lui et que tout le monde ait l’occasion de se rencontrer. C’était important pour moi et il a été apprécié et aussitôt inclus à notre famille, avec ses filles. Et j’avais le coeur bien gonflé de le ressentir aussi. 

J’espère que vous avez pu profiter de l’été, que vous soyez parti(e)s ou pas. Qu’est ce que vous avez fait d’ailleurs durant vos vacances ? J’ai oublié les moments seule, installée sous le palmier et sur un transat, à dévorer certains livres qui m’ont touchée

Ptite Delph, heureuse d’avoir vu l’océan aussi bien entourée par tout le monde

 

Publicités

Pâques, chocolat et amour

Coucou,

L'oeuf posé sur l'imprimante, à côté du pc où je suis... Mes parents ont oublié qu'ils avaient une fille insomniaque à souhait... Ils n'ont pas peur de me laisser seule avec lui, c'est à leurs risques et périls
L’oeuf posé sur l’imprimante, à côté du pc où je suis… Mes parents ont oublié qu’ils avaient une fille insomniaque à souhait… Ils n’ont pas peur de me laisser seule avec lui, c’est à leurs risques et périls

Mon titre sonne un peu comme amour, gloire et beauté :-s pour l’inspiration, il faudra repasser humhum….

J’espère que les fêtes de Pâques se sont bien passées pour tout le monde, entourée des vôtres 🙂 J’ai pu remonter tant bien que mal, cette année, pour le fêter avec ma ptite famille et franchement cela suffit à oublier qu’il y a fallu faire appel pour la 1ère fois au service pour les personnes handicapées, parce que je n’arrivais plus à bouger pour le coup et que j’ai eu très peur une fois de plus…

Mes nièces grandissent à une allure folle. 4 mois que je n’avais pas été assez bien pour remonter et pendant ce temps, tout s’est modifié en elles… c’est ce qu’on appelle grandir 🙂  Ma ptite nénette (l’ainée) qui est très câline, je ne sais pas combien de fois je lui ai dit que je l’aimais fort pendant qu’elle me serrait tout aussi fort ❤ Son grand sourire en me voyant, comme si elle m’avait vue la semaine dernière à peine. Sa façon de venir vers moi ou de dire « tatie delph » et de me faire rentrer dans son petit monde à elle où il y a une place, malgré la distance géographique qui nous sépare et qui pour une petite d’un peu plus de 2 ans et demi, je ne sais pas comment s’est géré dans sa ptite tête très chipie. Je l’aime à la folie.

Ma ptite pépette, elle, est très active et ce qui m’impressionne, c’est qu’elle a toujours le sourire accroché, il fait partie intégrante de son doux visage. Elle a des yeux bien ouverts sur tout ce qui se passe autour d’elle, est curieuse, s’intéresse à tout ce qu’on fait, reproduit et elle va bientôt cavaler je sens et tatie Delph sera encore à la traîne d’ici peu lol Le 4 mai, elle sera baptisée. Je n’avais pas pu être présente pour le baptême de ma nénette, parce que j’étais en formation et je ne pouvais pas faire le trajet en un w-e, mais ce coup-çi, je suis là.

Et puis c’est comme Noël, on se laisse emporter par la magie du lapin de Pâques. On fait croire qu’il existe, qu’il va apporter du chocolat et pour finir, on y croirait presque soi-même, à force de l’avoir répété à ma ptite nénette, que dans les nids, il y’aurait plein de choses. Il accomplit un sacré boulot ce lapin décidemment ! 🙂

Ma ptite famille est ma force. J’ai beau être à des kms, çà ne change rien dans ce que je ressens et quand je les vois tous, je me recharge en énergie, en amour et là… en chocolat lol

Ma vie est désormais à Marseille, contrairement à ce qu’on pourrait penser, mon intention n’a jamais été de remonter, il ne faut pas me demander pourquoi, je suppose que le climat tient une grande partie et c’est aussi là que j’ai reconstruit ma vie après les dégâts de l’anorexie et du coup, j’ai une partie attachée là, mais le coeur, lui se trimbale où je veux bien l’emmener et ils sont avec moi dans mon quotidien pas toujours glorieux, qui ne le serait guère mieux si j’habitais à 5kms. Mon seul regret est que le train est devenu une épopée que je ne peux pas me permettre de faire aussi souvent que je voudrais, les 5h qui nous séparent, prise entre les différents rv médicaux et mon corps qui met beaucoup de temps à récupérer. J’ai espoir que cela change… J’essaierai de venir une 10zaine de jours fin juin-début juillet pour couper un peu et après on partira tous ensemble à Mimizan, dans les Landes. Deux semaines 24h/24 à pouvoir être dans le quotidien de mes princesses ^_^

Profitez des personnes qui vous sont proches tant que vous les avez encore… près, loin, d’une façon ou d’une autre, être là…

DSCN2002
Quelle petite fille n’a jamais fait çà, hein ?? 😀

 

Noël c’est fini sniff…

DSCN1469
Quelques lumières de notre sapin, les couleurs de la magie de Noël

Coucou 🙂

J’espère que les fêtes se sont bien passées pour tout le monde. Deux Noël qu’on le fait chez mon frère et sa petite famille, dans leur nouvelle maison. Un beau Noël. On était 9. Dont 2 petites princesses… vous savez, ces anges dont je parle si souvent. Eva, 2 ans et demi et Lola, 6 mois. J’aime les mots d’enfants, leurs yeux comme si on était la 8ème merveille du monde, leurs attitudes, leurs gestes… bref tout.. elles me font craquer. J’ai aimé, quand :

– Eva est venue vers moi spontanément quand mon frère lui a dit « tu fais un bisou à tatie Delph ? », alors qu’elle ne m’avait pas vue depuis août. Elle a montré sa jolie robe, les paillettes sur ses collants, son vernis sur les ongles pour l’occasion, elle était belle avec ses cheveux relevés ❤ Lola, elle, nous regarde et se met à sourire (je la soupçonne même de rire par moments, comme si elle se disait « parle toujours tu m’intéresses, viens plutôt vers là que je te crève un oeil avec ma ptite main, ou que je te dévore avec mes dents qui veulent venir ou arracher des cheveux au passage ^^) Ce sont deux perles.

– Eva, qui, pendant le repas, dit « veux jouer avec tatie Deph (le « L » est encore un peu oublié 🙂 ) J’ai laissé tomber foie gras, puis la fondue parisienne et j’ai accouru, vous pensez bien. 

– Les 1ers petits pots de ma ptite pépette, c’est drôle de voir que le lait n’est plus sa seule alimentation maintenant (ben oui je m’extasie de chacun de leurs progrès, j’ai déjà dit que j’étais gaga à fond les ballons)

– Les mots et expressions de ma ptite nénette qui a tendance à tout répéter ce qu’elle entend évidemment… un « oh putain » qui sort subitement oups :-s, « minute papillou » (çà semblait lui plaire çà, elle souriait en le disant et j’étais tellement surprise de l’entendre que je l’ai faite répéter lol)

– Elle a reçu une coiffeuse, avec un petit sèche cheveux, qui à lui tout seul, a fait son grand bonheur… elle l’a passée sur ses cheveux bien sûr, mais il a aussi fait un tour dans sa bouche, dans ses oreilles, jusqu’au moment où l’appareil est resté coincé un peu dans ses cheveux bouclés… Mamie 2 qui dit « oh mon Dieu » en riant… Eva : « oh mon Dieu ! » d’un air plus dramatique que sa mamie, elle, par contre lol

– Elle voit mon Iphone, dit « chansons » et nous voilà installées sur le canapé à naviguer sur youtube. Je lui demande ce qu’elle aime écouter… je m’attendais à la souris verte, au clair à la lune, ou autre comptine…. non… nénette écoute « Monsieur Gin’s » comme elle dit lol La tatie toute fière que sa nièce écoute la même chose qu’elle mdr, on ne sait pas qui est en avance ou qui est en retard, dans l’actualité musique. Je demande à mon frère la chanson qu’elle aime le plus de lui… « J’me tire ».. et « Bella » et c’est parti pour un tour de Bella, où elle se dandine, collée à moi, histoire de mieux voir Monsieur Gin’s, sur l’écran 🙂 

– Ma Lola, curieuse, qui regarde tout ce que fait sa soeur, l’air de dire « je peux venir aussi, attends moi, d’ici 1 an, je ferai les bêtises avec toi ». Je les imagine bien toutes les deux, mon frère, le seul homme de la maison, le pauvre hihi « oh mon Dieu » comme dirait nénette ^_^

Je l’ai faite voler, serrée, lui ai fait des bisous, j’ai joué avec ses cheveux, je l’ai taquinée, joué à cache cache, à faire de la pâte à modeler, à dessiner et à nous occuper de Raplapla, le chien qu’elle a reçu avec tout le matériel véto… le pauvre s’est retrouvé aussi sec avec le thermomètre dans le derrière, ma belle-soeur lui montre le haricot, voilà nénette qui met le chien devant le haricot et qui fait « blurp blurp » (elle avait été malade quelques jours avant et contrairement à sa tatie delph qui est à moitié morte quand elle vomit ou quand elle voit quelqu’un vomir, ben elle, est plus costaud et même fière « oh c’était un méga vomi çà ! » la seconde fois que c’est arrivé, dans le joli lit de ses parents humhum lol au moins elle n’aura pas hérité de mon émétophobie hihi.

J’ai porté ma ptite pépette, qui cherchait à se lever du haut de ses 6 mois, son grand sourire accroché toujours sur son joli petit visage. Elle remarque tout, voit tout, est bien éveillée. Je pense que c’est beaucoup de voir Eva, qui l’a fait grandir, à force de la voir bouger. Elle va l’entraîner dans son sillage 🙂 et dans les bêtises, accessoirement.

J’étais très fatiguée et très douloureuse, mais pour elles, comme j’avais dit déjà, c’est comme si je ne sentais plus. Une force se met en place et le reste n’existe plus. C’est quand je me suis arrêtée que j’ai senti mon corps se rebeller, toujours proche du malaise à cause de la douleur trop forte, mais je m’en foutais, je savais pourquoi j’avais mal et c’est toujours plus facile d’accepter son corps de misère, quand on a pu en profiter malgré tout. Et par amour, on est capable de beaucoup… faut juste faire attention à pouvoir gérer l’après et garder en tête tous ses moments. 

La prochaine grande étape, mis à part les fois où je remonterai, un peu plus souvent j’espère, cette année, avec elles et toute la famille, c’est 2 semaines, en août, dans les Landes. On avait été à Lacanau avec Eva, il y a 1 an et demi. J’étais au paradis… Vivement…

Voilà quelques mots sur ces 2 princesses et notre Noël ❤

Bon bout d’an comme disent les marseillais 🙂 prenez soin de vous et des personnes que vous aimez…