Coin lecture

Une autre façon de lire

Hello 🙂

Pour Noël, le meilleur ami m’a offert une liseuse, pour mon grand bonheur 🙂 Je l’adore et ne lui ai pas encore trouvé ni défauts, ni inconvénients. Il a mené son enquête auprès d’une amie qu’on a en commun, parce qu’il savait qu’elle utilisait le monde des Ebooks depuis un moment déjà, donc il lui a demandé conseil. Il a bien fait ! Dans mon entourage, du coup, on est 3 à avoir la même et elle fait l’unanimité. Sa marque ? MPMAN.

De mon côté, je ne pourrai pas faire de comparaisons, vue que c’est ma 1ère liseuse et que je ne connais pas forcément d’autres marques et de styles, du coup, je conseille vivement celle-çi, si vous cherchez à lire autrement, dans de bonnes conditions, parce que j’ai cru comprendre que certaines liseuses n’avaient pas la fonctionnalité « luminosité » par exemple. 

J’aime lire, mais j’étais ralentie depuis un moment, parce que je ne pouvais plus tenir un livre, sans avoir trop mal aux mains et surtout je lâchais le livre. Je choisissais toujours des formats poche (plus commodes à tenir, mais aussi pour le prix, petit budget oblige) et les grands, je les prenais à la bibliothèque, mais il fallait toujours un support, puisque les tenir, était laborieux. Du coup, la lecture se transformait en supplice et ce n’est pas le but. Là j’ai les mains libres, ou je la tiens vaguement avec une main. C’est le 1er point positif. Principal vu le contexte…

Sinon, quels autres points positifs, possède cette liseuse qui me plait tant…

–  légère et facile à tenir ou à poser n’importe où. Simple à emporter.. A Noël, pour remonter chez mes parents, je n’avais pas 3 romans à embarquer. Elle a une housse pour la protéger et était rangée dans mon petit sac à main.

– on peut changer les couleurs de fond, d’écriture, la luminosité (très important, si comme moi, vous avez des maux de tête devant tout écran), la taille de la police,

– je trouve qu’on lit plus vite qu’un livre papier. Non pas que j’aie un train à prendre, hein lol, mais voir trop de pages, même quand c’est un livre qui me passionne, je m’affole, parce qu’en fait, j’ai envie de lire tellement de livres, mais comme je suis au ralenti, ben, au bout d’un moment, je trouve le temps long et il me tarde de passer au suivant (suis un peu tordue, je ne sais pas si c’est bien compréhensible, ce que je raconte :-s ) Mais bon, là, on clique sur la page suivante et donc, je ne me rends pas compte des pages qui me restent à lire et j’enchaîne les livres un peu plus vite (bon je n’ai pas encore trouvé de moyens pour mieux mémoriser ce que je lis, elle ne fait pas ce miracle là, mais je galère moins et surtout j’ai moins mal, du coup, je n’ai pas à me préoccuper dans quelle position je vais me mettre pour éviter les douleurs et les dégringolages de livres. Du coup, c’est bête, mais mon esprit est moins pris par ce souci et je suis plus sereine pour lire et donc mémoriser)

Le livre qu’on est en train de lire se situe toujours au-dessus où j’ai mon index et à chaque fois qu’on a fini de lire, on peut ajouter un signet pour se rappeler de la page
Menu qui permet avant de commencer le temps de veille, les couleurs etc…
Avec ce petit bouton, on peut choisir la taille des caractères. Rikikis, petits, moyens, immenses.. 🙂
Pour tourner la page, il suffit d’appuyer sur les flèches. Un doigt suffit, si c’est pas beau çà ! 🙂

Ma jolie liseuse ne remplacera pas les livres papier complètement. Je sais que j’aurai besoin souvent de lire un vrai livre en pages et en encre (j’allais dire en chair et en os hihi). J’aime le contact avec le livre, je choisis souvent un livre, juste parce que la couverture et le titre me plaisent et ensuite seulement, je lis le synopsis. Du coup, avant de commencer un Ebook, je vais le voir sur Amazon ou sur la Fnac pour voir de quoi il a l’air.

Dans mon cadeau de Noël du meilleur ami, notre amie commune avait laissé quelque chose…..

Sa bibliothèque virtuelle perso… soit 3000 Ebooks de toutes sortes, disposés sur cette petite clé USB 🙂

Livre suivant : le 1er livre de la Trilogie « Pouvoirs obscurs » de Kelley ARMONSTRONG

Donc, comme dit plus haut, avant de commencer, j’ai été rezieuter les livres « réels » et leurs synopsis et ils ressemblent à çà:

Tome 1 – L’invocation
Tome 2 – L’éveil
Tome 3 – La révélation

Alors ? Convaincu(e)s par une liseuse ou vous préférez rester aux livres « papier » ou comme moi, vous pourriez apprécier d’alterner les 2 selon vos envies et besoins (et mes facilités, pour ma part..)

Coin lecture

Les livres Tatiana de Rosnay

J’ai découvert cette auteure en lisant « Elle s’appelait Sarah »
Je ne pensais pas aimer, suis très peu fan de la partie de l’Histoire qui concerne les Guerres Mondiales et pourtant je me suis attachée aux 2 héroïnes rapidement et une fois terminé, j’ai ressenti comme un vide et l’histoire de Sarah et sa famille en parallèle à la vie de Julia, m’ont encore poursuivi quelques jours après. Mélange de fiction, dans le sens où l’histoire de base est créée, mais malheureusement la rafle du Vél d’Hiv est, elle, bien vraie. J’ai aimé ce mélange de 2 périodes. Le passé qui rejoint le présent. Le présent qui rattrape le passé…. Je n’en dis pas plus, j’ai toujours peur de raconter de trop et de ne plus laisser la surprise de découvrir le livre. Mais je le conseille vivement. Je n’ai pas aimé l’adaptation ciné par contre, je n’ai pas ressenti autant d’émotions (en même temps, je suis souvent déçue des films tirés des livres, alors j’évite).

P4181051
Synopsis :  » j’ai tout de suite aimé cet appartement. d’abord parce qu’il se trouvait rive gauche, et que je n’y avais jamais habité. ma jeunesse s’était déroulée à passy; l’épisode marié-père de famille: boulevard des batignolles; et vieux divorcé: rue quentin-bauchart.  »  » la rive gauche m’attirait comme un aimant, peut-être parce que quelques-unes de mes maîtresses y avaient vécu, et que j’ai souvent traversé la seine au petit matin pour regagner le dix-septième poussiéreux, le banal huitième, le sourire aux lèvres et une odeur de femme sur les doigts, savourant le goût de ces nuits d’amour illicites à saint-germain-des-prés, à montparnasse, ou à denfert-rochereau.  » l’apprentissage de la vie est-il une question d’âge? le regard acide d’un proche, des événements aussi inattendus qu’étranges peuvent soudain modifier une existence. Entraîné de new york à venise sur les traces d’une femme mystérieuse, ce quinquagénaire blasé découvrira-t-il enfin le bonheur perdu dont la nostalgie n’a cessé de le poursuivre? »
Mon avis est un peu partagé. Le début m’a envouté, réalité mêlé à du quasi-surnaturel. On ne sait plus trop où on en est parfois et il faut vraiment suivre la trame de l’histoire pour ne pas se paumer. Un moment d’écart et on perd le fil. Je ne m’attendais pas à une fin pareille en plus. Décevante snif et je n’ai pas vraiment compris ce qui se passait, j’ai décroché dans les dernières pages, parce que je m’attendais à une fin aussi magique que le reste, mais non…
P4181049
Synopsis : « Justine a 40 ans, un mari britannique et deux enfants. Elle mène une petite vie tranquille jusqu’au jour où son fils adolescent est renversé par un chauffard en plein Paris. L’inconnu prend la fuite, des témoins ont à peine le temps de noter quelques chiffres de la plaque d’immatriculation. Malcolm sombre dans le coma. L’enquête piétine. Contre l’avis de son mari, de ses parents, Justine ne renonce pas à retrouver le responsable de l’accident. La seule personne qui soutiendra Justine, c’est sa belle-mère, la « so British » Arabella. L’enquête les mènera dans une ville balnéaire du sud de la France. Mais au bout de la route, à qui, à quoi Justine sera-t-elle confrontée ? »
Touchant comme livre. Une histoire qui pourrait arriver à n’importe qui, mais dont la fin peut surprendre, psychologiquement parlant. Comme à chacun de ces livres, la fin m’a tout autant surprise aussi, pour celui-çi. Emue, même. Une maman qui se met à la place d’une autre, alors qu’elle a elle-même souffert de savoir si son fils survivrait ou pas. J’aime ce genre de rebondissements.
P4181050Synopsis : « Sa soeur était sur le point de lui révéler quelque chose… Et soudain, c’est l’accident. Elle est grièvement blessée. A l’hôpital, l’angoisse au ventre, Antoine Rey fait le bilan de son existence : femme partie, ados rebelles, père tyrannique, comment en est-il arrivé là ? Et surtout que voulait lui dire sa soeur ? Alors que son passé ressurgit brutalement, Antoine vacille. Heureusement, une troublante embaumeuse lui apportera une aide inattendue dans sa quête de vérité. »
Pour résumer en quelques mots : mystère, secrets de famille, remises en questions. Pas mal non plus comme livre, on attend au fil des pages à ce que le suspense soit résolu, enfin 🙂


Synopsis : « L’appartement correspondait exactement à ce que Pascaline, informaticienne quadragénaire, imaginait pour sa nouvelle vie de femme divorcée, sans enfants. Un deux-pièces calme et clair qui donne sur une rue animée. Mais à peine installée, Pascaline apprend par une voisine qu’un drame s’est déroulé dans ces lieux. Comment vivre dans des murs marqués par l’horreur ? Comment continuer à dormir là comme si de rien était ? Et pourquoi Pascaline ne cesse-t-elle d’y penser ? Lentement mais sûrement, par touches infimes, cette tragédie fera resurgir chez Pascaline une ancienne douleur, une fragilité secrète restée trop longtemps enfouie. Seule face à la mémoire des murs, elle devra affronter son passé »
Un peu flippant comme livre, mais çà fait partie du charme de Tatiana de Rosnay, c’est ce que j’aime chez elle. Elle mélange avec habileté fiction, surnaturel, réalité. Elle nous emmène dans un monde à part où tout se rejoint à la fois, jusqu’à ne plus savoir ce qui relève du vrai ou du fantastique. La fin m’a un peu traumatisée, mais je me suis remise, la preuve, c’est que j’ai lu les 3 livres que j’ai exposés auparavant 🙂

**** Si vous ne la connaissez, je pense qu’elle gagne à être connue. C’est mon petit avis sur cette auteure à l’imagination particulière mais débordante. Au-delà des frontières du réel très souvent. 
La qualités des photos n’est pas terrible pour les 3 livres où on voit mes magnifiques doigts :-s, mais c’était pour personnaliser un peu mon article :-D, plutôt que de copier comme je l’ai fait pour les autres, tout simplement, parce qu’on me les avait prêtés et que je ne les avais plus pour les photographier (suis parfois d’une grande perspicacité dans ce que je raconte hum… ^^). Voilà, séquence lecture terminée pour ce soir 🙂