Des soins beauté que j'utilise

Le défi de se sentir jolie malgré la maladie

Je fais parfois des tests maquillage, avec mes moyens, en considérant que je n’utilise que la main gauche. Pourquoi défi… Parce que non seulement, je ne suis pas une beauty addict experte, même si j’aimerais bien et que j’essaie de suivre mes youtubeuses et blogueuses préférées, mais en plus, je suis droitière, ce qui rend l’exercice encore plus compliqué. Je ne peux pas faire çà tous les jours, c’est ponctuel et j’aime tester de nouvelles couleurs.
 
Quand on n’est pas bien, que ce soit moralement ou physiquement, se sentir jolie, c’est important. Ce n’est pas cela qui va nous rendre moins douloureuse (au contraire, parce que c’est une véritable gym parfois, pour certains gestes), mais moralement, on se dit, (enfin, je me dis, du moins), que je reste une jeune femme qui a envie d’assumer sa féminité aussi, malgré le fait de détester son corps qui fait tourner en bourrique. 
 
Garder l’estime de soi… Je sais que dans certains services d’oncologie surtout ou psychiatrie (où j’en ai bénéficié pour retrouver mon corps, des sensations que j’avais perdues, des envies envolées, prendre conscience que le corps a le droit de recevoir tout cela, alors qu’on se l’interdit quelque part, en effaçant parfois toute trace féminine), des esthéticiennes viennent pour faire des soins, un masque, un petit maquillage. Rester femme quoiqu’il arrive, parce que c’est aussi se réconcilier avec un corps qui nous en fait baver.
 
Quoiqu’il arrive, quelque soit mon état, je me mets chaque jour du lait corporel après ma douche, j’hydrate mon visage, une touche de parfum aux senteurs toujours sucrées. Si je me laissais aller dans ce sens là, je crois que je me sentirais encore plus mal finalement. Il y a juste les cheveux, qui parfois ne peuvent pas être lavés comme je voudrais, sauf quand je sors ou que quelqu’un vient me voir, tous les moyens sont mis en oeuvre pour y arriver, quitte à le payer, mais quand je reste chez moi, seule, tant pis, l’épouvantail de service fait son apparition. 
 
Le maquillage, c’est plus compliqué. L’envie n’est pas toujours là, parce que je sais que çà va me coûter. Souvent, je mets du mascara et un trait de fard en ras des cils et c’est fini. Mais aujourd’hui, je me suis sentie jolie, en faisant ces essais et j’ai réalisé que malgré le manque d’envie parce que je sais que je vais avoir mal, il faut que je garde l’image de moi, d’une jeune femme « comme les autres ». Je suis quelqu’un qui marque vite. On remarque à mon visage que je suis fatiguée, que j’ai mal. Mes yeux parlent aussi beaucoup… Je regrette qu’ils soient aussi expressifs par moments, devant les personnes qui me connaissent vraiment. J’ai beaucoup de cernes que je ne camoufle pas, parce je ne supporte ni fond de teint, ni anticernes. Cà me gêne, me démange, du coup, je frotte, bref, j’ai envie de le retirer. Je ne supporte rien sur mon visage et ce, depuis toujours.
 
Je mets quelques photos et dirai après ce que j’ai utilisé et comment je m’y suis prise. Et n’hésitez pas à me corriger si quelque chose semble clocher, même si sur les photos, avec le soleil, on ne voit pas forcément grand chose (surtout que j’ai oublié le mascara… misère… 🙂 j’étais tellement obnubilée par me demander comment mettre les fards que j’en ai oublié la touche finale la plus importante à mes yeux, c’est le cas de le dire, mais bon, pas grave. Je me suis quand même sentie jolie ^-^ –pour une rare fois-)
1- Appliquer ma BB Cream et un anti-cernes (exceptionnellement juste le temps de faire les photos :-))
2- J’ai commencé par déposer le fard n°2 sur toute la paupière mobile
3- Le fard n°3, je l’ai mis sur le coin externe en allant jusqu’à environ la moitié de la paupière. Puis légèrement estompé, parce que ce sont des fards pigmentés et en plus pailletés (un peu galéré à les appliquer du coup, chuttt faut pas l’dire ^^)
4- J’ai posé une mini touche du fard n°1 dans le coin interne de l’oeil, pour apporter un peu de lumière
5- Puis, j’ai utilisé le fard n°4, mat celui-çi, pour faire le ras des cils inférieur. J’utilise un applicateur qu’on trouve souvent dans les palettes, pour le réaliser ce trait, parce que j’ai davantage de maintien qu’avec un pinceau.
Vus les fards bien pailletés, avec un gros pinceau, j’ai passé un petit coup sur mon visage pour ôter les chutes qu’il y avait pu avoir (elles se faufilent partout ces vilaines petites paillettes ^^)
 
Comme je n’avais pas envie de mettre de blush, j’ai simplement mis de la poudre matifiante pour uniformiser le teint, en insistant surtout sur la zone T qui a tendance à briller comme chez bien du monde. Puis j’ai mis le rouge à lèvres légèrement glossy qui est à gauche sur la palette. Et me voilà. Sans le mascara puisque je l’ai oublié… Honte à moi :-s #pastaperçàfaitmal jeneleferaipluspromisjurécraché# :-p
 
Pour mes cheveux, j’ai fait quelques mini boucles avec un fer Babyliss que j’ai depuis des années, pas super pratique, mais qui a permis de donner un peu quelque chose de potable (je pense du moins).
Palette Sephora et poudre matifiante Miss Helen
Publicités

16 commentaires sur “Le défi de se sentir jolie malgré la maladie

  1. eh bien moi je t'encourage à prendre soin de toi… j'ai parcouru un peu ton blog, je compatis à tes maux et pour avoir eu de gros soucis de santé qui sont toujours en suspend quelque part dans mon corps (une atteinte du système nerveux, la SEP, tu connais?) je profite de tous les moments où je vais bien pour prendre soin de moi, me pomponner : j'imagine que dans ton cas, vu tes douleurs, les postures de tes mains, etc…. ça doit être difficile de pouvoir se maquiller, mais je te trouve jolie et zen sur ces photos… ce maquillage t'a, semble-t-il – fait bcp de bien ! ça apporte un petit plus, non? Continue dès que tu en as l'occasion, se sublimer physiquement, ça aide à mieux surmonter les épreuves! même si ce n'est pas facile, accroche toi !!Bon courage pour tout !

  2. J'aime beaucoup : c'est discret et léger et en plus je trouve que ça correspond à ta personnalité !Vraiment c'est bien ce que tu as fait …J'ai répondu à ton tag aujourd'hui au fait .. merci !

  3. tu as bien raison de prendre soin de toi,c'est même indispensable;moi même qui ne suis pas une jeune femme^^ et qui ai des menus problèmes de santé je me maquille et surtout me parfume tous les jours;d'ailleurs cet après midi, direction coiffeur, le bus des handicapés me conduit et me ramène

  4. Je vais peut être faire mon petit relou du soir mais je t'ai trouvais toute douce, trop douce… J'aimerais bien te voir avec un maquillage un peu plus prononcé, avec plus de peps de vitalité, justement pour tranché avec ton tempérament et ton visage délicat.. Ose la couleur, le rouge t'irais à merveille, accentue tes sourcils,, vitamine moi ce visage qui ne demande que ça !!! Je suis conscient que j'en demande beaucoup et que de ta part et au vue de tes difficulté c'est déjà une immense victoire !! Mais va plus loin la prochaine fois, demande de l'aide à un amie par exemple ( j'aurais été ur plce je m'y serrais prêté volontiers tu t'en doute ^_^)!! Merci pour ses jolie photos de toi mais STP lorsque tu te sentira la force OSE, Provoque, Joue, Libère la FEMME FATALE qui sommeil en toi ;-D Avec toute ma tendresse et ma bonne humeur ^_^

  5. Merci c'est gentil 🙂 Au moment de regarder les photos, je me suis dit que d'habitude, mes yeux étaient plus marqués que çà quand même. Oublier le mascara, non mais, tu imagines hannnn….. je suis bonne à recevoir des baffes par toutes les expertes MU ! 🙂 ^^

  6. c'est important de conserver son image oui, une façon de dire à la maladie aussi, qu'elle n'aurait pas tout de notre personne. Ce n'est pas toujours simple, mais hier, de me voir plus fraîche, effectivement, je me sentais mieux moralement. Prends soin de toi (dans le sens médical) et tu sais, il n'y a pas d'âge pour prendre soin de soi, côté beauté, au contraire, j'adore personnellement 🙂 Bisous

  7. Merci ma ptite Barbidou, c'est gentil. Tu as compris mon but… Etre moi-même justement, hors maladie, sans en rajouter des couches pour ne plus être moi-même tout court. J'aime être naturelle, de ce côté là, on ne me changera pas 🙂 Bisous ma belle

  8. Coucou, merci pour tes encouragements, d'ailleurs çà me permet de découvrir ton blog et viendrai y puiser des ptits conseils 😉 Je connais la SEP, de nom, de symptômes ressemblant aux miens, les médecins pensaient que c'était çà que j'avais au début, il y a eu beaucoup de suspiscions au début. J'ai attendu l'irm cérébrale et médullaire avec beaucoup d'impatience… Je sais que c'est très difficile à vivre malheureusement aussi et tu as raison de profiter des moments de répit pour prendre soin de toi. Cà m'a fait du bien moralement. J'ai eu la sensation que mon esprit était en accord avec le corps, pour une fois… et de retrouver la jeune femme que j'ai pu être un moment donné, qui a disparue et qui essaie de revenir malgré les fortes douleurs et le moral qui oscille. Merci pour ce mot vraiment… Prends soin de toi, je t'embrasse bien fort

  9. Tu n'es pas relou, tu es mon ptit chouchou, au contraire :-), mais je pense qu'il te manque des données sur moi, dans des articles que j'ai pu écrire. En ce moment, j'essaie de me reconstruire, de trouver celle que je suis vraiment, en tentant de me réconcilier avec mon corps et mon visage. 13 ans d'anorexie profonde laisse des traces énormes en soi déjà. On a abusé de moi aussi, chose dont je n'ai jamais pu me relever vraiment. Je suis discrète parce que c'est dans mon caractère, mais aussi pour toutes ces choses. Ma douceur est à l'extérieur et à l'intérieur, je ne cherche pas forcément à me rendre fatale (finalement, quand on rencontre une femme maquillée, cachée sous des artifices et que le soir, une fois qu'on la voit démaquillée, il reste quoi) Il n'y a pas de femme fatale en moi, il y a une jeune femme douce effectivement mais qui l'est aussi dans tous les domaines. Et le but de ce défi n'était pas de me faire un maquillage comme beaucoup le font. De mon côté, c'était de montrer qu'on pouvait changer un visage fatigué, usé par la douleur (d'où mon explication sur HC en statut), en faisant peu de choses, mais que ce peu pouvait faire beaucoup. Et même si parfois j'ai envie de me faire maquiller par 1 pro pour voir le résultat, je sais qu'au fond de moi, çà ne correspondrait pas à celle que je suis. Le but était aussi de prouver qu'avec un bras qui n'est pas forcément celui de prédilection, on pouvait arriver à se débrouiller, du coup, je ne demanderais jamais l'aide de quelqu'un pour le faire (à part prendre les conseils évidemment, qui sont en harmonie avec ce que je ressens au fond de moi). C'était un message d'espoir plutôt, avant d'être un message de beauté 🙂 Je n'arrive pas trop bien à expliquer tout çà. J'essaierai d'écrire un article sur certaines choses qui permettront de comprendre peut-être mieux. Je recolle des morceaux de moi et d'arriver à remette en équilibre ma tête et mon corps, et dans cet article là, je me suis retrouvée sans maladie en fait et c'était çà mon essentiel. Gs bisous tout doux 🙂

  10. C'est la première fois que je passe ici, je découvre. Je n'ai pas tous tes maux. Je vais avoir 27 ans et on m'a diagnostiqué une fibromyalgie il y a un an. Mais je sais à quel point avoir le moral est important. Et je comprend lorsque tu dis que parfois tu délaisse un peu tes cheveux: les miens sont longs et parfois je suis fatiguée rien qu'à l'idée de les laver .. parfois il a même fallu que ce soit mon mari qui s'en occupe tant j'avais mal à garder les mains sur ma tête.Mais pour garder le moral j'ai compris qu'il fallait que je me force à me faire jolie. Pour moi. Pour que dans le miroir je vois celle que je suis et non pas la malade que je suis devenue.Dernièrement je me suis permise de m'acheter quelques vêtements confortables .. et ça m'a fait du bien, et j'ai repris goût à ressembler à une jeune femme. Alors toi aussi, continue ! Pour le maquillage ose un soupçon plus coloré la prochaine fois.Pour les mascaras, as-tu essayé celui de chez LUSH ? Ce sont les rares produits avec lesquels je ne fait jamais de réaction. Ils sauvent ma peau et mes cheveux, alors peut-être que leur mascara ne fera pas piquer les yeux ^^Je te fait des bisous remplis de soleil et de courage,Shéris.

  11. Coucou, c'est vrai que le moral est primordial. J'ai un caractère assez pessimiste et négatif déjà à la base, mais j'ai eu des problèmes psy qui m'ont tout amplifié, du coup, depuis que j'ai la fibro, je ne suis plus comme avant et j'ai parfois la sensation de me noyer plutôt qu'autre chose, surtout que je n'ai pas un super suivi côté médical pour çà, je me sens un peu isolée avec et ne sais pas comment gérer au quotidien. Mais je me force quand même à sortir, à faire des choses, aujourd'hui, c'était moment shopping pour des sous-vêtements et des petites bottes, parce que je pense que je vais privilégier les petites robes et jupes avec des collants bien confortables pour cet hiver, parce que çà me ressemble davantage. Donc je te comprends quand tu parles des vêtements confortables ;-)Pour les cheveux… hum.. sans commentaires, je vis seule et n'ai toujours pas trouvé de moyen qui ferait que je ne serais pas cassée à chaque fois. Faut souffrir pour être belle, on va être magnifiques ^^ Je n'ai pas de souci d'allergie côté yeux, j'ai simplement oublié de le mettre, quelle injure non mais hihi :-s, il me semblait bien que je n'avais pas les yeux grands ouverts comme d'habitude quand j'en mets, et c'est en me regardant dans le miroir (le maquillage était plus marqué que sur les photos) que je me suis rendue compte qu'il manquait le vilain. Le soleil n'a pas été mon bon copain pour prendre des photos, trop de lumière, mais tant pis ce n'est pas le principal. Pour le côté coloré, en général, je mets plutôt du violet avec tous ses dégradés. Une habitude, je varie juste la teinte, et la façon de placer les fards. Comme je disais plus haut, j'ai envie de rester naturelle et discrète aussi, pour différentes raisons. Bon courage à toi aussi, on y arrivera… Bisous remplis de soleil aussi 🙂 (très bon pour les vieilles articulations et les muscles ^^)

  12. Merci ! J'ai vu que tu t'étais abonnée à ma page FB de blog, c'est gentil !! J'espère qu'avec mon blog tu pourras éventuellement trouver un peu de réconfort : pour moi, prendre soin de soi quand on a le corps ou l'esprit qui ne va pas bien, ça aide à remonter la pente (même si parfois, on est tellement mal qu'on n'arrive pas à prendre soin de soi… Bon courage dans ta lutte !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s