Des blablas de toutes sortes

Les dangers et travers de la blogosphère… et moi, masquée…

Article programmé pour le 21, écrit le 15, avec plusieurs autres posts qui s’installeront selon la programmation que j’ai donnée, pendant quelques jours (activée dans les périodes où je ne vais pas forcément bien, mais que je veux laisser des traces ici malgré mon absence, donc j’écris des posts à l’avance pendant que je le peux, par contre, il se peut que les commentaires n’aient pas de réponse avant quelques jours, selon mon état, donc ne m’en voulez pas si je tarde…. Merci WordPress de me permettre d’être là sans être là…)

DSCN2433
Pour prouver que je suis belle et bien existante derrière mon pc, en chair et en os… on ne sait jamais du coup

La blogosphère m’a apporté énormément de choses positives, des échanges qui m’ont beaucoup aidée, des personnes formidables avec lesquelles les liens se tissent au fil du temps, des émotions en tous genres mais toujours bénéfiques. Mais le virtuel a aussi ses côtés négatifs, voire dangereux, malsains, impensables.

En octobre-novembre, dans le groupe fibromyalgie, un monde virtuel puisqu’on ne connait pas les gens, à part pour quelques-unes qui sont de la région. On crée pourtant des liens, on s’entraide, voire on se téléphone. Puis un jour tout dérape, la personne montre son vrai visage, j’ai commencé à me méfier, le jour où cette personne m’a laissé un message, en pleurs. Paniquée évidemment de l’entendre pleurer, alors qu’on était en conversation à 3, à peine 20mns avant, je ne comprenais pas ce qui avait pu se passer entretemps… La lecture de la conversation n’était pas tout à fait la même version que le message laissé sur mon portable… et pour cause, elle riait ! Inutile de dire que j’avais très peu apprécié la blague et j’avais commencé à prendre mes distances déjà… Quelques jours après, elle s’embrouille avec un de mes contacts. Cà tourne mal entre elle, moi et la 3ème administratrice. La phrase de départ « tu l’as bien cherché ». Et elle qui n’assume pas sa façon d’être avec ce mec et qui se retourne contre nous, pour notre comportement pas dignes d’amies. Mais oui… Le jour suivant a été un long ramassis d’insultes en tous genres, de menaces de suicide, de chantage affectif. J’ai gardé le silence. Le 3ème jour, son fils m’insultait de tous les noms, parce qu’il avait retrouvé sa mère allongée, avec des boites de médicaments près d’elle. Ne sachant pas si c’était du lard ou du cochon, on appelle les urgences, rien. Et à partir de là, il y a moi qui culpabilise, E. qui essaie de me remonter. Et l’autre, qui tient une discussion 6h après avoir été vidé au charbon, mais oui, bien sûr… Mon prénom ressort dans ses propos, évidemment, en gardant le silence, j’ai été condamnée coupable. Son fils de 11 ans qui m’appelle pour m’insulter et à qui je raccroche au nez en disant que sa mère est malade et que je n’y suis pour rien dans tout çà. Mais au fond de moi, je me remets en question. J’aurais dû dire çà, j’aurais dû faire çi. Je ne mange plus, ne dors plus, çà tourne en boucle dans ma tête. Sans E., le groupe aurait été dissous. Je l’avais créé, j’étais dans mes droits de le supprimer. Les ptits mots très sympas pour nous dénigrer ont tournés plusieurs semaines. La plupart des gens n’ont que sa version, la notre étant restée entre nous deux, parce qu’on avait besoin de passer à autre chose. C’était vital moralement… Cette histoire m’a détruite, j’ai perdu confiance en moi et en tout le monde. + de 6 mois ont passés, vous me croirez si je vous dis que je ne suis pas encore réparée ?…. Je n’ai jamais retrouvé la confiance en les autres. Je suis méfiante de tout ce que je lis, vois, entends. Les gens ont des doubles faces, celle-là l’avait bien montrée, elle s’était dévoilée au bout de 2 mois qu’on se connaissait et je n’aurait jamais cru que c’était possible. J’ai évidemment oublié de préciser que la tentative de suicide a mené à des choses incohérentes et qu’il y a eu des éléments qui font dire qu’elle ne l’a jamais faite… elle était assez en forme, en tout cas, au bout de 6h en tout cas pour tenir le crachoir à une du groupe, en me débinant et rendre coupable de toute cette histoire. En général, on n’a pas la force hein… Mais bon…

Derrière un écran, on ne sait pas qui se cache vraiment (même si çà peut arriver dans la réalité, mais quand on cotoie une personne un certain temps, la différence c’est qu’on sait comment elle se conduit). Derrière son pc, on peut mentir, s’inventer des vies, voire des morts…. ce qui conduit à la 2nde histoire.

Pendant que j’étais chez mes parents, à 8h du mat, je reçois un mp d’une copinette que je connais depuis mes débuts dans la blogosphère. Il y a 1 an, on a pleuré une autre copinette commune, j’avais d’ailleurs laissé un message d’adieu, tout comme elle. Une 3ème copinette commune à nous toutes, avait envoyé des fleurs pour son enterrement, c’est dire à quel point on pouvait y tenir à cette blogueuse là, qu’on connaissait depuis des années.

Le mp contenait la copie d’un message qu’elle avait reçu sur son blog, justement sous l’article où elle avait fait ses adieux à cette femme…. message qui annonçait qu’elle n’était pas morte ! On a été là à errer de longues heures avant de savoir le fin mot de l’histoire. On ne savait plus que croire, jusqu’au moment où il y a eu confirmation que celle qu’on suivait depuis des années pour dépression, puis pour un cancer au cerveau et qu’on avait perdue il y a 1 an, qu’on avait pleuré, parce que oui, on s’attache aux gens avec lesquels on communique, c’est humain… était ressuscitée et bien vivante ! Pour se justifier, elle a inventé un grand n’importe quoi, impliquant son ex compagnon (c’était par lui qu’on avait appris son pseudo décès… quand je pense que c’était elle qui se cachait derrière ce mail, çà me donne envie de vomir…).

Je suis passée par toutes les couleurs de l’arc en ciel… j’ai vu rouge de colère, verte de rage, la déception, la honte pour elle, puis finalement la pitié… elle est malade, s’il y a bien sur une chose qu’elle n’a pas menti, c’est bien çà, sauf qu’elle ne souffre pas de cancer (à moins que ce soit réel, j’en sais rien et j’en ai rien à foutre j’avoue, pour moi, je l’ai enterrée il y a 1 an, au moment de faire mon article d’adieux. Je ne connais pas cette femme qui a tenu de tels mensonges, j’ai pleuré une personne qui s’est joué de personnes qui tenaient à elle au point de la pleurer suite à son « décès » et pour moi c’est inadmissible. Je ne sais pas qui elle est, tout est faussé, trafiqué, arnaqué, on ne sait plus ce qui est vrai et faux, alors autant se dire qu’elle est morte. J’en ai vu des choses en psychiatrie, mais jamais de revenante, même les pires schizophrènes me semblent moins malades que cette femme (internée régulièrement en psychiatrie pour des ts). Je n’admets pas ce genre de pratique évidemment, pourtant on pourrait croire qu’ayant moi-même des problèmes psy (il y a des niveaux purée… malgré la belle étiquette dont j’ai été affublée il y a quelques temps, je suis saine d’esprit, à côté !!!!), je pourrais être apte à comprendre qu’on puisse faire ce genre de choses, mettre çà sur le compte de la maladie et pardonner, mais non, pour une fois, je ne peux pas trouver d’excuse à la maladie mentale pour çà !

Cet article, j’ai voulu l’écrire pour dénoncer toutes ces machinations, évidemment. Montrer les dangers de « derrière l’écran » parce qu’on veut bien voir que ce qui est visible. A se méfier, en gros. Tout peut se dire, les gens peuvent vite s’inventer des maladies, des vies, des morts (le comble de l’horreur). Le souci, c’est comment différencier le vrai du faux avec tout çà ? Demain, je tombe sur une blogueuse qui annonce qu’elle a un cancer, je sais que je mettrai du temps à pouvoir m’investir, parce que j’aurai toujours dans la tête, l’histoire de la « ressuscitée » et je me dirai « mouais… c’est encore un coup de bluff ou c’est vrai ?? » C’est bien légitime comme questions malheureusement.

Le 2ème souci, c’est que justement, on peut passer à côté de personnes qui sont réellement malades (d’ailleurs, le respect dont elle a manqué face aux personnes vraiment atteintes d’un cancer est encore davantage à déplorer !), pour se protéger et dans le doute. Comme on peut se mettre à douter des propos de quelqu’un. D’où la 2ème partie de mon titre.

Fin juin, çà fera un an que j’ai fait la 2ème ts. Depuis, je n’arrive plus à parler de ce que je ressens, de peur d’alerter quelqu’un à nouveau par mes propos. J’écris des articles sur tout et rien, pour ne pas aller à l’essentiel vraiment, pour ne pas dire qu’en fait je ne vais pas bien depuis des mois et que les idées noires se succèdent par périodes et que je ne me sens jamais en sécurité finalement. Ce jour-là, j’avais tout prévu, mon geste était prémédité. Dans la nuit, je ne me souviens pas ce qui s’est passé, je sais que j’ai retrouvé mon pc ouvert le lendemain quand la police était chez moi et je suis tombée sur mon article où je disais adieu en gros. J’avais dû l’écrire avant de perdre connaissance, en pensant que dans la nuit, personne ne verrait dans la nuit et que j’aurais le temps de partir du coup (désolée de ma franchise…), qu’on me retrouverait bien trop tard après l’avoir écrit.

Une copinette a fait des pieds et des mains, face à mon message douteux, elle a lancé une alerte pour qu’on me retrouve via mon adresse IP, et elle s’est retrouvée face à des propos du style qu’il ne fallait pas en tenir compte de ce genre d’articles, parce que c’était fréquent. Ce n’était pas un appel à l’aide avec quelques cachets absorbés, c’était des adieux de mon coté et si mon estomac ne m’avait pas trahi, la police m’aurait retrouvée inanimée, vu le nombre d’heures qui étaient passées entre le moment où je les avais avalés, si mon estomac avait été coopératif, ils seraient arrivés trop tard ou j’aurais été dans un sale état, voire morte, il faut bien le dire…Alors il y a les messages réels et ceux dont il faut se méfier. Comment faire la différence. De mon côté, je n’arrive pas à concevoir qu’on puisse jouer de çà et je m’en veux encore à l’heure actuelle d’avoir entraîné des personnes dans tout çà, je m’en veux d’avoir écrit ce mot à travers les médicaments, à semi-consciente, je m’en veux d’avoir fait peur. Alors maintenant, j’y vais de plus en plus soft, je m’autocensure bien souvent et je masque mes vraies pensées, j’avoue. Je ne sais ni si çà me fait du bien, ni si c’est bon, il y a une certaine frustration de ne pas pouvoir cracher mes états d’âme un peu plus souvent que je ne le fais depuis ce moment là, mais c’est déjà pour adoucir mon blog et pour qu’aucun article ne laisse présager du pire et faire alerter.

D’autres n’ont pas cette conscience, jouent avec nous, ne se doutent pas que derrière les pc il y a des êtres humains qui ressentent les choses, qui vivent avec nous ce qu’on vit, qui tiennent à nous, parce que les liens se tissent. Et je leur en veux évidemment, parce que çà enlève toute crédibilité aux personnes qui disent les choses vraiment. Qui vous dit qu’en fait je cours comme un lapin ?? Que je fais des pirouettes sur mon bras droit ?? Alors que je dis que j’ai perdu bien de la mobilité du côté droit. Qui vous dit que je ne respire pas le bonheur alors que je dis avoir des pensées bien noires très souvent et que je regrette qu’il y a 1 an, je ne sois pas partie réellement 😦 oui il faut dire la vérité pour le coup là… Qui vous dit que je suis réelle et que ce que je raconte est vrai ? Qui me dit que ce que vous dites est réel ou faussé… La confiance en prend un coup oui, hélas.

Un article long, pour dire de faire attention, de dénoncer ces personnes qui se jouent de nous, de se méfier de l’arrière plan du virtuel, les doubles faces des gens qu’on ne peut pas soupçonner si on n’a pas la personne une fois en face de nous.

Le message aussi, c’est que j’ai envie qu’on me foute la paix, si jamais certaines personnes voulaient refaire le même genres de coups de bluffs, oubliez moi surtout ! … j’ai assez donné en matière de cas sociaux virtuels en à peine 6 mois. Entre la pseudo ts, la ressuscitée et une autre qui m’a demandé un jour pourquoi ma ts avait échouée, ce que j’avais pris, en quelle quantité. Qu’on me foute la paix avec çà. Et le chantage affectif, oubliez moi pour le pratiquer, par la même occasion, parce que ce n’est pas mon truc

Si jamais vous connaissez Barbayoupi et que vous voulez découvrir son chef d’oeuvre mensonger, il est là. Vous me direz si vous n’y avez vu que du feu à la lecture ou si elle a réussi au top son coup de bluff, parce que de mon côté, je me suis faite avoir en beauté, rien relevé de bizarre qui m’aurait mis la puce à l’oreille, malheureusement et si vous la connaissiez, ben j’en suis désolée… :

Lien vers le blog de la blogueuse ressuscitée

Prenez soin de vous… et ouvrez l’oeil, tout en laissant la porte aux personnes qui en valent la peine, parce qu’heureusement, il y a davantage de réalité que de fausseté dans les blogs… enfin j’espère. Le doute demeurera encore longtemps en moi, je pense…

 

Publicités

10 commentaires sur “Les dangers et travers de la blogosphère… et moi, masquée…

  1. Tes mots me font comprendre ta détresse, ton mal être. C’est dur pour une personne en bonne santé d’être trompée, d’être manipulée alors toi qui as tes souffrances en plus çà te détruit.
    Je ne te connais qu’au travers de tes mots et je découvre une personne sensible, droite et qui s’investit à fond dans les relations.
    Je n’ai jamais douté de ta sincérité. Je me doute que certains pour apitoyer, être lu vont jusqu’à s’inventer des vies, c’est malsain.
    Je suis moi telle que je suis, Nathalie dans la vraie vie, sur mon blog j’essaie de garder le meilleur pour me souvenir et pour laisser une trace à mes enfants alors je ne veux pas que plus tard mes enfants lisent des choses qui pourraient leur faire douter de mon amour pour eux.
    Plus de photos d’eux pour les préserver mais ils sont réels, mes bébés, Rachel, Samuel et Daniel. Tu vois je te dévoile leurs prénoms ici.
    Comme je te l’ai proposé, on pourrait se rencontrer et tu vois je suis contente que tu sois encore là même si tu aimerais ne plus l’être, je sais que tu souffres énormément.
    Si tu as besoin j’essaierai d’être là pour toi.
    Des bisous ma p’tite Delph.

    1. Merci ma belle. Je comprends pour tes enfants, je fais pareil avec mes nièces. Je n’ai pas vu le mp sur fb, mais je suis un peu à la traîne de ce côté là :-s j’irai voir demain et te répondrai tout de suite, du coup, sinon je risque de le lire, de faire autre chose et d’oublier de répondre, comme çà m’arrive parfois quand je le lis depuis mon portable surtout, mais que je réponds sur mon pc. Mémoire de poisson rouge 🙂
      J’ai du mal à dire que je suis contente d’être encore là, j’aimerais bien le penser autant que vous toutes, j’avoue…
      Merci ma ptite fée, je te fais de gs bisous et te retrouve demain sur fb, je vais essayer de retrouver ton mp du coup, je suis désolée en tout cas :-s Gs bisous ❤

  2. Ton article est WAOUH. Comme quoi… C’est assez dingue quand on y pense, ce « faux décès » ….
    Derrière notre écran on s’attache, chacun avec notre sensibilité et comme une nouvelle ainsi nous tombe sur le coin du nez j’imagine à quel point ça doit être dur à encaisser.
    Idem pour la femme de ton groupe, qui joue, joue et re joue ! Mais mince alors, vous faites ça pour aller mieux et ça vous détruit c’est pas normal ça quand même !!! 😦
    Pour Juin dernier, je m’en souviens encore…. J’ai eu peur, et j’admire ta copine qui a tout fait pour qu’on te retrouve via ton adresse IP etc, j’avoue que sur le coup j’ai même pas eu la sagesse d’esprit d’y penser… La seule chose que j’avais en tête c’était contacté Sylvain. Ta copine a fait ce qu’il fallait, comme quoi, il y a de tout derrière l’écran mais aussi des gens biens et bons ♥
    C’est ton blog Delphine, écrit y ce que tu veux, sans peur d’être jugée ou autre. C’est toi.
    Je t’embrasse bien fort.

    1. Les derniers mois ont été spéciaux côté « relations humaines » mouais… jamais autant été déçue, par tout ce qui s’est passé. Mais bon. Le ménage a été fait au maximum et il vaut mieux se concentrer sur les personnes qui en valent le coup ❤
      Juin dernier… oui çà m'a marquée… Tu avais bien fait de le contacter, il m'avait demandé comment tu l'avais trouvé. C'était le dernier de mes soucis j'avoue 🙂 Et il en savait encore moins que vous finalement jusqu'à ce qu'il me rejoigne aux urgences.
      Je vais essayer d'écrire plus librement de nouveau oui, même si quelque chose a été cassé il y a quelques temps.
      bisous ma ptite brunette préférée ❤

  3. Sincèrement je suis bouleversée par ton article ma belle, mais tu as bien fait de l’écrire. Je pense qu’il y a des choses sur lesquelles on ne rigole pas et la maladie, la mort en font partie. On ne mène pas quelqu’un en bateau pour l’humilier et l’insulter après. Et on insulte pas quelqu’un tout court. C’est inadmissible ce genre de comportement. Et je me dis qu’il faut vraiment faire attention. Je comprends que ça t’ai bouleversé Delphine. C’est traumatisant des histoires comme celles-là.
    Et puis à côté il y a des actes d’amitié magnifiques, il y a des personnes que l’on rencontre avec un coeur gros comme ça, des personnes que nous n’aurions jamais rencontré si nous n’avions pas franchi le pas, si nous n’avions pas répondu à un commentaire à travers l’écran.
    Je crois qu’il faut tout de même se protéger. Ici, c’est chez toi, c’est ton endroit pour dire ce que tu as sur le coeur. Ne t’auto-censure pas. Nous sommes là pour partager les hauts et les bas. Ecrire libère, même si la souffrance physique ne s’atténue pas.
    Je te fais de gros bisous ma belle.

    1. Les gens ne pensent pas aux conséquences de leurs mensonges et manipulations. Comme je dis plus haut, c’est déjà malheureux quand çà arrive réellement, je ne vois toujours pas l’intérêt de son acte, mais bon… De gros problèmes psy, on va dire çà. heureusement qu’il y a les belles personnes pour compenser, des rencontres qu’on découvre au détour d’un blog et des liens qu’on tisse en toute confiance. On ne peut pas se méfier de tout le monde non plus, même si comme dit, je serai plus attentive dorénavant. Je n’ai pas envie de passer à côté de belles personnes à cause d’imbéciles.
      Pour mon blog, ma liberté d’écrire a été mise à rude épreuve il y a 2-3 mois. Si simple de demander de fermer un blog parce qu’un article n’a pas plu. Il n’y a que la vérité qui blesse, qu’on dit… Je regrette d’avoir supprimé cet article qui m’a valu cette demande qui m’a blessée, surtout quand on ne connait pas tout le contenu de mon blog. Mais je marche sur des oeufs dès que j’écris. Je choisis les sujets en me disant « si on tombe sur mon blog, est-ce qu’on ne va pas encore me faire des reproches » et quand ce sont en plus des articles pas gais, alors là, je réfléchis encore davantage… Je ne me suis jamais sentie aussi mal à l’aise sur mon blog finalement pff… mais bon, çà reviendra, parce que comme tu dis, écrire libère et j’ai besoin de partager çà, pour me sentir aussi moins seule…
      Encore de gs bisous pour tous les 2 ❤

  4. un article coup de poing! bouleversant.
    Une autre blagueuse a raconté il y a peu la même histoire… une blagueuse qu’on annonce morte… et que ne l’est pas… c’est insensé!
    Ce blog est à toi. tu y es chez toi. ne te censure pas. Quand à ceux qui aiment taper sur les autres, le mieux est encore de s’en éloigner, tout simplement (façon de parler).
    plein de courage!

    1. Cà arrive bien plus souvent qu’on ne le croit, apparemment… Ce n’est pas la même par hasard ???
      Je fais beaucoup de ménage depuis qqes mois, dans ma vie, justement pour me protéger, parce que je n’ai pas besoin de personnes qui m’enfoncent au lieu de m’aider. Parfois vaut mieux ne pas tout dire, pareil, ces derniers mois me l’ont bien prouvé aussi… Je t’embrasse

  5. Ce que tu relates est horrible !! Non mais comment peut-on faire croire aux gens que l’on est mort ?! Ça me dépasse totalement, c’est dégueulasse de jouer avec les sentiments des gens comme ça.
    En tout cas, ici c’est ton blog, ton endroit, tu dois t’y sentir libre d’écrire ce que bon te semble. Je t’embrasse, prends soin de toi.

    1. Les gens ne sont pas toujours bien clairs, j’ai du mal à concevoir le concept. Je me dis qu’elle est malade comme tous ceux qui sont capables de faire çà, mais il faut être bien atteints, purée…. c’est déjà malheureux quand çà arrive vraiment, ce qui a été quelques fois le cas avec des blogueuses que je suivais. C’est d’autant plus dégueulasse, parce que si on me suit (et elle me suivait…), elle était au courant de ces pertes… Mais bon, la page est tournée, je fais plus attention, çà c’est sûr, par contre.. Bisous ma jolie Elodie, j’espère que ton coup de soleil a un peu diminué :-s

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s