Des combats qui me touchent

L’hyperacousie ou l’enfer des sons

Source image Pinterest

Différents symptômes se sont ajoutés au fil du temps, avec la fibromyalgie. Un jour, je me suis aperçue que les sons pouvaient me déranger, parce qu’ils me semblaient plus forts qu’avant, comme quand on a un bouchon, qu’on le retire et que l’ouïe revient à la normale. Sauf que là, pas de bouchons. Les sons étaient bien démultipliés, pire ils étaient devenus douloureux. Je me souviens qu’un ami me disait « mais non, ce n’est pas fort comme bruit » quand il voyait que j’avais le réflexe de me boucher un peu au moins une oreille pour limiter les bruits. Et je m’énervais en hurlant « mais je sais quand même ce que je t’entends !! c’est fort pour moi je te dis !! » Je me sentais seule pour le coup, ne sachant pas ce qui provoquait ce changement bizarre. En même temps, j’avais aussi de plus en plus de nausées parce que toutes les odeurs me paraissaient plus fortes (passer devant un resto me donne envie de vomir, inutile de dire comment je suis, amenée à y entrer… depuis quelques temps, je mets de l’huile essentielle de menthe poivrée juste sous mon nez et elle fait double emploi. Calme les nausées et camoufle un peu l’odeur. L’hiver, j’ai mon parfum sur mon écharpe et je fourre mon ptit pif dedans, mais l’été heu….). Bref, je sens tout en triple dose (mon papa n’a plus aucun odorat lui. Suite à un mauvais rhume, il l’a perdu et moi, je sens trop, il m’arrive de lui dire « si seulement je pouvais te passer un peu des odeurs que je sens trop » Quelle paire, on fait…

L’hyperacousie, elle, j’ai du mal à la gérer, parce que je ne supporte pas les boules quiès en temps normal et dans la rue, entre ma petite démarche de canard et le bras qui traîne, je n’ai pas forcément envie qu’on voie 2 morceaux de chou fleur sortir de mes oreilles en plus 🙂 

Comment je me sens avec… Les sons se mélangent dans un immense brouhaha. Pour quelqu’un qui n’a pas de problème, le bruit va être gênant et pénible (c’est du moins ce que je ressentais avant), mais sans plus. De mon côté, il me rend malade dans le sens littéral du mot. J’ai envie de vomir, des vertiges, une migraine s’installe si je reste trop longtemps dans ce qui provoque le brouhaha et j’ai mal aux oreilles comme un début d’otite ou comme si on me faisait descendre dans l’eau trop vite et que j’en ressente la pression du coup. Je perds l’équilibre, parce que je ressens que mon cerveau n’envoie plus les bons signaux à mes oreilles et que çà provoque une instabilité. Je me sens prête à tomber à tout moment dans les pommes, comme si mon cerveau n’enregistrait plus de données sons. 

Quand je suis dans un groupe et que plusieurs personnes parlent en même temps, j’ai les mêmes sensations, mais ce qui se rajoute, c’est que je ne peux plus suivre les conversations. Mon cerveau s’éteint et se protège en quelque sorte. Je deviens absente, n’interagis plus avec les gens, me lève en prétextant un besoin d’aller aux toilettes, par exemple, histoire de me couper un peu de tout çà. Ce ne sont plus des conversations que j’ai autour de moi, c’est un immense bruit où mon cerveau n’est plus capable de se fixer sur au moins une conversation en occultant le reste. Je ne comprends plus ce qu’on me dit, m’énerve, deviens agressive et en famille, il m’arrive parfois de dire « mais vous ne pouvez pas parler les uns après les autres non ?? » Ils savent que j’ai ce problème dans les grandes lignes, mais ne savent pas l’intensité par contre et personne ne le saura, à part moi. Je sais juste que c’est mon enfer des bruits, comme je l’appelle. 

Un bruit assourdissant qui me fait parfois serrer les dents, c’est le métro. Entre le bruit des gens qui parlent et s’évertuent à hurler au lieu d’attendre d’être descendus pour communiquer et le vacarme de la rame de métro avec l’accélération, c’est l’enfer… Le tout mélangé, je ressors ivre sur le quai, à moitié dingue.

La station de métro la plus proche de chez moi… un enfer de bruit et en plus bourrée d’escaliers… Si quelqu’un de la commune passe par là (c’est çà, dans tes rêves, ptite delph lol… au passage, c’est pour quand le respect du handicap dans cette station de métro une des plus fréquentées hein ???

Comment j’essaie de contrôler tout çà… Chez moi, quand je suis par exemple sur mon pc, je mets mes écouteurs, un casque qui à lui seul couvre un peu les bruits et j’essaie d’y mettre de la musique douce pour me calmer. Dehors, j’ai sans arrêt de la musique sur les oreilles. Je me concentre sur les paroles, pour ne pas faire une fixation sur le bruit et me mets comme dans une bulle. Sauf que dans les magasins, j’ai du mal à y entrer, parce que peur qu’on me parle et que je n’entende pas. J’ai beau souffrir du bruit, je suis encore un minimum polie… enfin j’essaie 🙂 Du coup, avant, j’avais tendance à enlever mes écouteurs. Mais un magasin, rien de tel pour me sentir encore plus mal, parce que cette sensation de malaise que je décris plus haut, est encore plus importante, évidemment, quand je suis dans un endroit fermé, comme s’il y avait une résonnance à supporter en plus. Du coup, un jour, sur le groupe fibro où j’étais, quelqu’un m’a parlé du site http://www.alvis-audio.com qui est spécialisé dans la protection auditive. Ce qu’ils recherchent, c’est le confort dans le port de leurs protections et effectivement, on ne les sent pas. Chaque soir d’utilisation, je nettoie le petit embout avec un coton tige imbibé de désinfectant.

Le côté droit, le capuchon est rouge, mais il faut vraiment être près de moi pour le voir

Ce sont des petits bouchons qu’il faut déjà bien installer dans le pavillon de l’oreille et après seulement introduire le petit embout dans l’oreille (j’ai un peu galéré au début et c’est le seul moyen trouvé pour les mettre efficacement) et une fois qu’on les porte, sur le modèle que j’ai, soit on peut laisser le capuchon fermé pour le maximum de silence, soit on peut l’ouvrir pour augmenter le son. Je les laisse fermés tout le temps, çà fait une forme de bulle un peu plus sonorisée, mais si on me parle, j’entends ce qu’on me dit. En gros, le système permet de diminuer le bruit en fonction des décibels. Si on me parle normalement, je vais continuer d’entendre correctement, par contre, si je passe au même moment à côté d’un camion, par exemple, le bruit de celui-çi va être diminué à la hauteur des décibels qu’il libère. Du coup, je sors protégée, façon de parler ^^, mais je ne suis pas non plus coupée du monde. Il y a différentes tailles, le but étant que le pavillon soit bien recouvert, parce que çà permet de vraiment bien enfiler le bouchon du coup et puis si jamais il venait à vouloir se faire la malle ^^, on peut aussi mieux le ressentir. 

Le seul petit hic est qu’ils me font mal quand je les enfile :/ ce n’est pas leur conception, parce qu’ils sont très souples, mais je pense que ce sont mes oreilles qui sont comme tout le reste, plus douloureuses. Du coup, çà fait une pression qui n’est pas forcément agréable tout le temps, selon comme je suis (migraine ou névralgie en plus, je ne supporte pas qu’on touche au côté atteint). 

On est tous plus sensibles aux bruits quand on est par exemple fatigué, mais quand c’est en permanence, çà peut devenir vite handicapant, surtout qu’à moins d’être en pleine campagne, c’est dur d’éviter ces sons qui pourrissent la vie.

Et vous et le bruit ? Vous vous entendez bien (c’est le cas de le dire ^^) ?? 

Publicités

12 commentaires sur “L’hyperacousie ou l’enfer des sons

  1. Ohlala c’est vraiment gênant pour toi ces amplifications! Je sais que les autistes aussi ont ce problème, j’ai un petit gars dans ma classe qui a un casque anti-bruit qu’il met à la cantine et aussi quand il sort au cas où il y aurait des travaux dans la rue! mais bon c’est pas vraiment discret car il est très gros mais bon lui s’en fiche car il n’a pas conscience du regard que peuvent lui porter les autres. C’est bien que tu es trouvé ces bouchons pour te soulager, mais moi je fais comme toi 1 oreille me fait mal quand je veux mettre des écouteurs, l’autre nom bizarre! Bizous et merci de nous en avoir raconté un peu plus! Caresses à Happy 😀

    1. C’est tellement infernal que je crois que le côté visuel, on s’en fout un peu et il a raison de mettre son casque s’il peut lui apporter un minimum de confort. En plus d’être gêné par le bruit, j’ai eu parfois l’impression que c’était comme si on entrait dans leur bulle. Beaucoup de résidents où je travaillais en M.A.S se tenaient les oreilles, ils n’étaient pas tous autistes, mais c’était des handicaps lourds et beaucoup de parlaient pas, du coup, je ne comprenais pas forcément pourquoi ils se tenaient les oreilles, parce que j’entendais « normalement » à l’époque. Maintenant, je me dis que çà devait être un enfer d’être en plein milieu d’une unité où tous les résidents font du bruit en même temps 😦
      Pour les écouteurs, oui, je ne sais pas à quoi c’est dû çà par contre :/ Merci à toi pour ton commentaire et merci pour ma Happy, elle roupille en boule 🙂 Gs bisous Isa ❤

  2. Oh MERCI !!!!!

    Je souffre aussi de fibro , et je ne supporte plus le bruit non plus. 😉

    J’ai testé les boules quies : inflammation du pavillon direct…comme une otite. 😦
    Je suis infirmière de nuit, et j’ai déménagé à cause de ça : trop de bruit la journée pour dormir.

    1. Merci à toi pour ton commentaire 🙂 On est beaucoup de fibro à en souffrir, j’ai l’impression oui :/ et c’est clair qu’en travaillant de nuit, il faut vraiment se cloitrer pour avoir une chance d’être protégée du bruit et arriver à se reposer… si la fibro elle-même le permet malheureusement… courage à toi, prends soin de toi. Tu as un blog où je peux peut-être te suivre ? Bisous

  3. Je suis désolée ma Delph, je suis arrivée un peu comme une fleur et je t’ai fait répéter plein de choses, j’aurais dû lire tout ça avant.
    Tendresses.

    1. Mais non ma Vi, arrête ! C’est « facile » d’en parle sur mon blog, comme çà l’est dans mon fameux manuscrit, parce que je suis face à un écran. Par contre, à part Sylvain qui sait certaines choses (et encore, je ne suis pas entrée dans les détails et c’était pour qu’il comprenne surtout pourquoi j’avais de tels blocages quand on s’est rencontrés…), finalement, il n’y a que toi à qui j’en aurai parlé directement. Et c’est précieux de se dire qu’on peut parler face à face, en sachant très bien que malheureusement (ou heureusement, on ne sait plus trop parfois c’est triste à dire :/ ) est capable de comprendre et d’entendre surtout. Et que moi, j’arrive à parler en tout confiance aussi et çà, c’est du gâteau avec toi, parce que voilà, tout est simple ❤ de gs bisous

  4. oh ma delph, en plus de ta fybro tu as ces soucis! non mais quelle misère alors!!! heureusement tu as ces petits bouchons qui aident un peu 😦 moi les bruits bah je les supportent car j’ai 3 petites moruettes au quotidien lol mais par contre je dors avec des boules quiès la nuit car matt ronfle comme un gros porc lol et ça je supporte ça! même que des fois malgré les boules quiès il me réveille pfff
    gros bisous ma chérinette

    1. bah on va dire que çà fait partie du packaging :/ on est beaucoup à en souffrir plus ou moins. C’est clair que tes oreilles sont solides entre tout çà lol J’ai du mal aussi avec les ronflements mais j’avais déjà du mal avant, c’est le bruit en lui-même qui me stresse. Ma pauvre 😦 il a déjà été voir un orl pour qu’il l’aide peut-être, il me semble qu’il existe des sortes de patchs. Après faut voir l’efficacité :/ Mais c’est clair que les boules quiès, il doit les faire bouger en plus, avec les vibrations ^^ le problème c’est que le matin, contrairement à moi, c’est dur de dormir un peu plus tard du coup arf.
      Je penserai à toi cette nuit ❤

  5. tu sais à ce qu’il parait ça marche pas les opérations pour ronflements etc faut juste qu’il perde du poids et ça ira un peu mieux lol enfin vive mes boules quies en cire! je crois pas que tu supporterais les cris que je supporte des filles! des fois mes tympans vrillent tellement ça crie (bon je leur gueule dessus et elles arrêtent hein mais pouaaaaaaaah l’horreur sur le coup) tinquiète je viendrai seule te voir lol sinon tu vas me faire une crise cardiaque 😉 surtout avec tes soucis du bruit

    1. au régime Matt, pour les pauvres z’oreilles de ma Lili !!!! lol c’est insupportable, je suis contente que tu supportes les boules quiès, purée…
      Pour les petites, je me doute et vois le modèle. Chez nous, il en manque juste une, mais le volume sonore est déjà très élevé parfois, rien qu’à 2, alors à 3 humhum… faut avoir les oreilles solides c’est clair, surtout qu’elles sont rapprochées. J’ai la scène de la pâte à crêpe qui avait fini par terre, Jade qui était tombée sur Rose, en tête lol Tu vas finir sourde avant l’heure pour le coup ^^ surtout que ces ptites coquines sur pattes peuvent avoir des voix très aigues ouille 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s