Les projets des copinettes

Au-delà de l’horizon – Apéros cosmiques

DSCN6157

Quand j’arrive devant l’océan ou la mer, le réflexe est identique à chaque fois. Je m’installe face à l’immense étendue qui m’ouvre les bras et regarde cette ligne au fond, qu’on appelle l’horizon. Cette ligne départageant la mer du ciel, parfois ne faisant qu’un, réunis quand le temps est assombri. Ce trait si loin et si près à la fois, au-delà des vagues, des courants marins, des profondeurs. Au-delà d’autres pays qui s’ouvrent et auxquels j’accède par la pensée et les images que j’en connais. Seuls mes yeux peuvent imaginer ce qui se passe au-delà. J’y ai toujours vu l’ouverture vers quelque chose où tout reste possible. Je ne sais pas si c’est la quantité d’eau gigantesque ou l’étendue sur ces milliers de kms, qui me donnent cette impression. Au-delà de l’horizon, on est libres. Il ouvre les portes vers l’inconnu possible. L’inconnu ne me fait pas peur quand je suis face à la mer, parce que j’ai ce point de repère et d’ancrage qu’est mon bel horizon. Je suis plantée dans le sable, les poumons emplis de cet air qui me manque tant parfois, pourtant, quand rien ne va plus. Mais là, à la vue de l’horizon, je retrouve ma sérénité et donne droit à mon esprit de vagabonder vers des destinations au-delà des frontières marines, mais aussi laisser vivre des rêves qu’on ne connaîtra jamais et qui retomberont comme la vague qui vient de se casser juste devant moi. Doux rêves éphémères emportés par la fougue de la vague et qui iront mourir en se retirant délicatement. Les vagues nettoieront aussi les pensées pas très sympas, les vagues à l’âme qui pourraient venir s’incruster contre mon gré et qui finiront par être balayés par une autre vague qui viendra les ramasser comme s’ils n’avaient jamais eu le culot de venir essayer de détruire ce moment seule face à la mer, sereine, calme, regardant au-delà de l’horizon pour se construire un avenir. Une force hors du commun se dégage de cet univers d’eau et je m’en imprègne, tout en regardant au loin, dans ma direction. 

Au-delà de tout ce joyeux bordel, accrocher son regard vers ce qui semble le plus solide, l’horizon toujours bien à sa place, imposant et lointain. Il me protège, je suis petite face à lui, mais au-delà de mes craintes, je sais aussi que si je lui fais assez confiance et à moi aussi, il  peut me réserver de belles choses. Et je saurai que quand j’en douterai, il suffira de revenir me placer là, de bien m’ancrer dans le sol comme pour rejoindre l’univers et en prendre l’énergie, le fixer droit dans les yeux et il me montrera que je n’ai pas à avoir peur, qu’il est là et qu’il sera toujours là. Et au-delà de l’abstrait qui le rend intouchable, l’horizon me parlera dans son langage « fais toi confiance, réalise tes rêves au delà de tes angoisses, vis ta vie, et pense qu’à travers moi, tout reste possible, rien n’est figé et que les portes sont faites pour s’ouvrir. Au-delà de tes pensées destructrices, n’oublie pas que je suis là, je serai ton repère pour te recadrer quand le besoin s’en fera sentir. Combats les tourments, les moments de tornade, ceux qui vont te déstabiliser et te faire dégringoler de la barque sur laquelle tu t’es installée, parce que même si ton repère est là, au-delà de ce qu’on peut t’aider à faire, tu es seule à mener ta barque, alors avance, elle freinera peut-être de temps en temps, mais ne la laisse pas reculer ou pire, se retourner pour couler ce que tu fais de ta vie. Et pense à regarder de temps en temps en ma direction, je serai ton guide pour l’aventure de ta vie. Tu ne risques rien, je ne bouge pas. Tu peux me faire confiance…. »

Un texte pour les apéros cosmiques d’Aileza, dont le thème ce mois-çi, était « Au-delà ». Tchin tchin pour ce bon moment de partage virtuel encore une fois ❤ Rendez-vous le 9 octobre ici et là pour trinquer 

L’horizon n’est pas bien droit sur ma photo :/ mais promis, je n’ai encore rien sifflé en douce pourtant 🙂

Publicités

9 commentaires sur “Au-delà de l’horizon – Apéros cosmiques

  1. Très beau texte ma Delph ! L’horizon c’est notre avenir, un avenir rassurant qui nous guide et nous soutient quoi qu’il arrive et qui ne nous fera jamais défaut 🙂 J’aime tes mots plein d’espoir et j’aime savoir qu’au-delà des vagues, on veille sur toi. Bisous ❤

    1. Merci ma jolie Aileza, c’était loin d’être fluide comme écriture ^^ j’avais des bouts de phrases comme idées, mais pour en faire quelque chose de plus consistant, c’était laborieux… je boirai 2 verres à la place d’1 pour m’en remettre 🙂 Tchin en avance, à notre horizon ❤ gs bisous cosmiques

  2. Ton texte est superbe ma jolie Delphine, rempli d’espérance. L’horizon a cet effet sur moi aussi. Il me murmure que tout va bien, même quand tout semble aller de travers, qu’il est là, qu’il ne me laissera pas tomber.
    J’éprouve parfois cette impression comme toi qu’il existe quelque chose de plus grand que nos vies, quelque chose qui ne nous appartient pas, que nous ne comprenons pas complètement mais qui est là et qui nous protège.
    Je t’embrasse fort ma Delphine. Prends soin de toi et garde les yeux sur l’horizon, pour ne pas perdre le nord.

    1. Merci ma belle, j’ai eu du mal à parler du ressenti que j’ai devant l’horizon, pourtant, c’est fort, mais il y a des sensations qui n’ont pas de mots je crois. Mais je crois aussi que d’être bien ancrée dans le sol nous permet de nous remplir de l’énergie universelle (le reiki et le qi qong déteignent). Ce n’est pas concret, on ne peut pas le toucher, mais il y a comme une force qui nous lie les uns aux autres. Une forme de croyance qui peut aider à avancer et à se sentir plus fortes peut-être. C’est bien là l’essentiel en tout cas. Gs bisous à toi et ptit escargot ❤

  3. c’est beau! j’adore ta façon de parler de la mer, de l’océan, de l’horizon…j’aime aussi regarder cet horizon moi aussi et je me demande tjrs ce qu’il y a de l’autre côté!!! (et ce depuis toute petite) en plus je suis nulle en géo alors…mdr 😉
    bon va pas te noyer dans cet océan pour rejoindre l’horizon hein?! 😉 pleins de bisous ma delph!

    1. Merci ma Lili, je suis fascinée par la mer et l’océan et les trésors qu’ils cachent dessous et cette fameuse ligne d’horizon. J’étais comme toi, je demandais à mon père « qu’est ce qu’il y a après l’océan ?? » quand on allait à l’île d’Oléron. Cà m’intriguait et m’intrigue toujours de me dire qu’un autre pays est au bout bien plus loin mais quand même.
      Non t’en fais pas, je voyage sur du matériel sûr pour ne pas me noyer 😉 (qu’est ce qu’il ne faut pas inventer :p ) Gs bisous ma Lili ❤

  4. Quel magnifique texte ! Il est d’autant plus touchant qu’il fait écho à la cruelle actualité du moment… je ne peux m’empêcher de penser que pour beaucoup, l’horizon doit murmurer un message d’espoir… Belle journée 🙂

    1. Merci beaucoup Fedora ❤ Oui effectivement 😦 j'aurais aimé que cet horizon soit un "tout reste possible" aussi pour tous ceux qui ont laissé leur vie dans cette mer que j'aime tant et qui me rend si triste quand il y a de tels désastres. On va croire que pour beaucoup, il restera l'espoir oui 😉 gs bisous, bonne journée à toi aussi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s