Des combats qui me touchent

Disparue de la circulation ?

paulo-coelho

Juste perdue, depuis plusieurs mois en essayant de le cacher au maximum de ce qui est possible de faire. Pour cela j’essaie le positivisme au quotidien, autant dire que déjà c’est très dur parce que c’est contre nature de le faire pour moi qui suis tout l’inverse, mais tout le monde préfère les gens positifs, alors j’essaie de rentrer dans le rang. Puis à chaque fois qu’on a l’impression d’y arriver, le premier truc qui nous tombe sur la tête, on redescend plus rapidement dans la négativité. Comme tout ce qui est fragile, avec des fondations pas très solides. Mes bases de positivité se sont cassées la gueule dans un immense fracas, mardi. Les douleurs évidemment qui ne voleront la vedette à personne d’autre. Le stress de l’attente de mes épreuves partielles, mes conventions mal remplies ce qui va poser problème pour commencer mon stage comme prévu sûrement, le 2 janvier. Une appréhension du service où j’arrive. Pas pour la cancérologie elle-même, mais plutôt côté gestion de l’unité dans laquelle je serai stagiaire pendant 3 mois et demi. Une petite pique « comme vous faites QUE 20h », sans savoir pourquoi c’est ainsi et sans s’imaginer que pour moi c’est déjà beaucoup, mais je n’ai rien dit pour ne pas être désavantagée. Des souvenirs qui remontent trop vite à la surface, du style « oh tiens ça plairait à S., c’est bien son style ! », avoir le sourire en y pensant et le perdre aussitôt en se rappelant qu’il n’a plus eu envie de faire partie de ma vie, parce que la jalousie mal placée à fait des dégâts parce que je ne gérais plus celle de sa compagne, pour finir. 

J’ai vu mes petits bonheurs s’amenuiser en quantité et en qualité au fil de ce dernier mois, alors que décembre est le mois que je préfère, en dehors des mois printaniers et estivaux. Mais je suis très fatiguée physiquement, ne dors pas énormément et ne suis plus. Et mon moral et ces petits bâtons dans les roues ont atteint mon seuil d’angoisses au maximum. Pour certains, ce serait des bagatelles à gérer, pour d’autres, comme moi, tout prend des proportions qui font péter le peu de câbles qui restait. Sur fond de douleur constante, de la tête aux pieds, un ventre très douloureux au point que je ne sais plus quoi manger au final et que le bas-ventre est composé de castagnettes d’ovaires tout autant sensibles. 

J’en ai marre. J’en ai ma claque. J’en ai par-dessus la tête. J’ai des idées sombres. Je rêve de sérénité, de paix. J’ai désactivé mon compte fb depuis mardi, parce que je ne supportais plus de lire certaines choses. Parce que je ne pouvais rien apporter de bon et que le mauvais, c’est assez si je suis la seule à le subir. Se ranger dans un coin, le temps que ça passe. Le temps que mes neurones se remettent en mode « positivité », parce que paradoxalement, j’ai bien pu constater que je me sentais mieux moralement quand j’arrivais à voir le monde autrement. Alors ce n’est pas ce gros retour en arrière et ce ras le bol que je remets mes tentatives d’efforts en question, mais si en cas de chute, comme en ce moment, je suis encore plus mal, finalement, il vaudrait mieux qu’ils soient justement moins positifs, parce que déjà ça fait mal et puis je me donne l’impression de porter la poisse. 

La notion de voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide, n’est pas vraiment acquise, mais je continue d’y travailler…. 

Je suis très absente de la blogosphère depuis bien un mois, je devais sentir que ma positivité était en tellement petite quantité que je n’arriverais pas à essayer de la propager trop loin. J’espère que vous allez à peu près bien, pour tou(te)s celles et ceux qui me lisent en général. J’essaierai de venir voir certaines d’entre vous. 

Prenez soin de vous, notre corps et notre âme sont les essentiels de notre vie… Si l’un bat de l’aile, l’autre est solidaire et dégringole avec… Et après, qui ramassent les morceaux… Nous, encore… 

« the Sound of Silence », Simon and Garfunkel

Une chanson que j’écoute beaucoup et qui me touche depuis toujours… J’avais besoin de sortir tout ça, mais je reviens vite avec d’autres partages…

Publicités

10 commentaires sur “Disparue de la circulation ?

  1. Je suis si triste de ce billet comment te remonter le moral te dire que tu es une belle personne Delphine qu’il faut t’accrocher que tu vas y arriver que c’est la douleur et la fatigue qui ont raison de toi et que dans ces conditions trouver un tant soit peu de positif est un vrai challenge mais il y a toujours une lueur quelque part une étoile dans le ciel et des baisers qui s’envolent vers toi tiens bon et prends soin de toi Amicalement
    Catherine

    1. Merci Cath, figure toi qu’on dit que parfois le positif attire le positif, ben là, c’est le négatif qui a attiré le positif ! J’ai validé les 3 épreuves présentées 🙂 du coup physiquement mon état n’a pas changé, mais le stress pour les résultats en moins par contre et c’est déjà beaucoup. Tu as raison, il y a toujours une lueur quelque part et parfois c’est au bord du gouffre qu’elle apparaît, heureusement. Je t’envoie aussi de gros bisous. Le soleil nous a un peu quitté aujourd’hui, mais il revient demain apparemment, du coup je t’en envoie, si tu es dans le froid et les nuages gris. Merci pour ta présence ❤

  2. Oh ben… Courage Delphine ! J’espère que tu vas savoir remonter la pente… Ce n’est pas toujours facile et c’est plus facile à dire qu’à faire… Je te jure que le positif est là, il t’attend ❤ je t'envoie plein de bisous, d'encouragements et de chaudoudoux…
    Courage ma belle ❤

    1. Oui t’en fais pas, je descends très vite, mais là avec mes résultats positifs, j’avoue que ça m’a fait un grand bien au moins au moral tu penses 🙂 Je ne pensais pas avoir de telles notes, c’est un joli cadeau de Noël en avance ^^ tu as bien fait de jurer qu’il était là ce fameux positif, il m’a attendu juste au bon moment pour me permettre de revoir l’espoir réapparaître. J’espère que ça va mieux de ton côté, je pense à toi et t’envoie plein de jolies ondes positives pour le coup, autant en profiter tant qu’elles sont là et les partager 🙂 de gs bisous ❤

  3. Heureuse d’avoir de tes nouvelles ma Delph même si certaines choses me rendent un peu triste. Ne baisse pas les bras et bravo pour ces jolies notes, tout n’est pas négatif, loin de là.
    Je t’embrasse ❤

    1. Han tu es revenue ma belle ??! tellement contente de te voir et de te voir réécrire, même si je n’ai pas encore pu rattraper mon retard du coup, mais j’arrive très vite ! 🙂 Les résultats ont fait du bien à mon moral c’est clair, je ne m’attendais pas à valider ce que j’avais fait #confianceensoi0
      De gs bisous et un câlin à ton ptit cosminou ^^ ❤

      1. Merci ma belle, je vais continuer à travailler dessus oui et un jour, j’arriverai bien à dire que j’ai enfin confiance en moi ❤

  4. Ma jolie Delphine, difficile de lire combien tu souffres et combien ce dernier mois a été difficile à vivre pour toi. Tu es dans mes / nos pensées – nous lisions Arlo hier! Je t’envoie des anges qui transportent des bouquets d’amour rien que pour toi. Bravo pour tes résultats. Tu as donné le meilleur de toi même et tu peux être fière. Je te trouve épatante. ❤❤❤
    Des bises de nous deux, pleines de soleil et de tendresse.

    1. Ah Arlo ❤ je suis connectée à vous alors, j'ai mon fond d'écran avec lui ^^ ça fait très pro d'ailleurs, heureusement qu'il n'y a que moi qui le vois 🙂 Merci ma Marie, j'ai donné le maximum de ce que j'avais oui, pour une fois j'arrive à être un peu fière de moi malgré tout. Je pense à vous et vous envoie de gs bisous et des câlins

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s