Des combats qui me touchent

Et maintenant… que vais-je faire…

Trois semaines se sont écoulées depuis… Et maintenant, qu’est ce qu’il reste…

J’essaierai d’aller jusqu’au bout du trousseau pour trouver la clé de la paix et de la sérénité….

Des mots pour lesquels je ne vous remercierai jamais assez, ainsi que pour votre présence. J’ai essayé de me noyer dans la vie « réelle », mais à part avoir vu une amie et ses 2 princesses dont l’une fêtait son anniversaire, je n’ai pas pu faire grand chose. Mes parents étaient venus me récupérer dans le service, on est rentrés chez moi où attendait Happy qui n’avait pas vu âme qui vive pendant 5 jours… et les jours qui ont suivis, j’ai tenté de sortir avec eux au maximum, le but était de ne pas être enfermée à nouveau quand ils partiraient. J’ai vu la psy qui m’a fait comprendre que ma place serait bien à cet endroit là, fait un peu résistance et finalement le compromis le plus adapté à ma sécurité et à sa responsabilité a déjà été de faire en sorte que la pharmacie conserve tout mon traitement, ce qui me stresse, il faut bien le dire… mais bon… c’est un instant d’angoisse qui s’estompe.

Il faut continuer coûte que coûte, même s’il m’arrive souvent d’être dans le même état d’esprit encore j’avoue.

La semaine dernière, j’ai repris contact avec l’algologue qui me suit, j’ai eu un rv en urgence pour ce matin. Je m’y suis sentie entendue et comprise, sans que mon geste soit jugé ou qu’on en parle comme d’une bêtise. Pour les urgentistes, du côté général ou psy, la phrase « vous êtes humaine » était parfois revenue et c’était encore le cas ce matin, avec elle. Une douleur à 9/10 sur une période bien trop longue est elle-même considérée comme suicidaire, du coup, je n’ai pas eu besoin d’expliquer mon geste. Si on me soulage, mon moral prendra une autre dimension aussi… C’est le corps qu’il faut traiter actuellement pour espérer que le côté psy suive, mais j’y suis déjà aidée pour çà et on ne peut rien faire de plus.

30282_392232458245_1881978_n

La forme de fibro que j’ai est solide, grave dans le sens où mes muscles se rétractent beaucoup, qu’elle me fait perdre ma mobilité où elle ne devrait pas le faire… J’ai une histoire psy qui accentue aussi tout çà et c’est le joyeux bordel…. Elle propose le protocole de la kétamine à quelques rares patientes, tous les 2 mois, au lieu de 3. Je fais partie de ces rares qui feront leur valise pendant une semaine tous les 2 mois, pour être perfusées. 

La kétamine est un stupéfiant, un anesthésiant, à haute dose, son but est sur le long terme, à force que le cerveau s’en reçoive plein la tronche, d’anesthésier la zone déficiente. Plus on enverra de produits, plus elle est censée se calmer et  me permettre de recevoir des données douleurs « normales » et plus surdimensionnées.

Je rentre le 31 août pour la prochaine cure. Après il faudra reprendre pour la Xième fois la rééducation. Septembre sera magnifique :/ … Surtout qu’il faudra recommencer sans doute au moins 3-4 fois avant que je n’aie des résultats probants (en gros 1 an à tenir, en espérant qu’un peu de soulagement se dégage à chaque fin de cure, malgré tout, pour atteindre le summum d’ici tous ces mois… 

Durant juillet et mes 2 semaines avec ma famille, je vais prendre le maximum de forces psychologiques, m’entourer de personnes qui en valent la peine. Me concentrer sur tout ce qui est relaxation et méditation davantage, parce que je sais que çà peut m’aider. Et surtout travailler sur l’espoir… Ne plus le perdre à ce point… Il faut que j’entre dans l’unité, dans les meilleures conditions possibles, pour laisser faire son job à la kétamine (très souvent controversée parmi les médecins… mais quand on souffre, on s’en fout parfois….)

Voilà les nouvelles 3 semaines après. Je me force à beaucoup de choses, mais la douleur et la fatigue me coupent tout élan bien souvent. Le moral s’en mêle et là, c’est la cata… mais je m’accroche… 

Merci encore pour votre pésence…. ❤

Publicités

24 commentaires sur “Et maintenant… que vais-je faire…

  1. Hello Delphine! Cette phrase de Paulo Coelho est la bonne la belle, accroche toi à elle, la dernière clé va te conduire là où il faut! Dans ton cas tout est amplifié, déjà que la vie est complexe mais si en plus la souffrance physique est accentuée, je sais que ce n’est pas facile mais pense à la force qui est en toi! Je suis avec toi en pensées! Je t’embrasse fort!

    1. C’est la phrase du moment oui… c’est ce qu’elle m’a dit hier, la vie est déjà assez difficile, s’il y a un noyau douloureux permanent, çà devient vite invivable du coup. Je m’accroche du mieux que je peux en tout cas. Bisous ma jolie Marie-France ❤ et merci

  2. Heureuse de voir que tu es prête à repartir au combat courageuse que tu es ❤ Plein de bisous et d'énergie pour t'aider à tenir 🙂

    1. Merci ma belle, oui il faut repartir, il y a encore des choses en moi qui demandent à vivre malgré tout. La douleur les camoufle mais c’est en moi… au fond, mais là… De gs bisous ma belle et j’espère que tu vas à peu près bien. Que la nuit de l’autre jour n’a pas laissée trop de traces, en pleine nuit, tout ce qu’on vit et voit est surdimensionné aussi et plus angoissant. Plein de pensées et des bisous pour Cosminou ❤

      1. Ecrire cet article m’a fait du bien, je me suis sentie plus légère 🙂
        des bisous ❤ et merci pour Cosminou qui gazouille comme un pinson 😀

  3. Hello Delphine, avec une telle souffrance tes réactions sont naturelles mais dans tes mots je sens au fond de toi cette petite lumière qui s’appelle vie ou espoir.
    Dans tes épreuves n’oublie pas que nous ne serons jamais loin

    1. Merci Bernie, oui elle est toujours là, un peu éteinte, mais présente malgré tout et c’est ce qui me sauve sûrement malgré les « ptits incidents » comme je dis (j’ai droit à de gs yeux de la part des médecins quand je dis çà hum…). L’espoir s’était fait un peu la malle, mais le rv d’hier me l’a un peu remis en place. Ce n’est pas très solide, mais je le sens revivre un peu en moi malgré tout, donc tant qu’il y en a un peu, c’est essentiel. Je sais que vous serez là et c’est précieux de vous avoir à mes côtés. Merci beaucoup, vraiment

  4. Je te souhaite tout le courage possible en espérant que tes douleurs s’estompent.
    Je t’envoie plein de baisers.

  5. Qu’est-ce que je me sens impuissante face à tes nombreuses souffrances, ma chère Delphine… J’aimerais tant que tu connaisses enfin le soulagement… Je ne peux que te dire que je pense beaucoup à toi et que je te souhaite encore beaucoup de courage ! Tu vas y arriver ! Gros bisous ❤

    1. Il ne faut pas ma belle, je ne le ressens pas comme çà de mon côté, au contraire, chacun de vos mots m’aident à remonter la pente depuis 3 semaines et ce n’est pas rien. Je pense aussi à toi et vais tout faire pour y arriver en tout cas oui ❤ de gs bisous et merci pour tout, depuis tout ce temps, présente

  6. Devant mon écran, je réécris plusieurs fois ce commentaire. Que pourrais-je te dire de pertinent? Aucune idée. Juste que je te lis depuis peu, et que je continuerai. Je lirai tous tes articles avec attention, avec le coeur. Plein de bisous

    1. Merci Irène de te donner ce mal là, ne t’en fais pas, je ne suis pas quelqu’un qui a besoin de grands discours et juste prendre le temps de répondre à un post pas forcément marrant à 100% me touche beaucoup ❤ gs bisous et à très bientôt

  7. Ma douce Delphine, quand le moral baisse et qu’en plus le corps n’est que souffrance, il est bien normal de craquer, d’avoir envie de larguer les amarres.
    Je suis certaine que tu y arriveras, car tu es dotée d’une énergie débordante, tu crois en la vie. Et j’aimerai bien que la vie t’envoie de belles choses à vivre, de grands moments de bonheur à partager.
    Nous sommes là, un peu loin, mais là et nos coeurs battent près du tien. Ne l’oublie pas et crois en toi.
    Grosses bises de nous deux sous le soleil.

    1. Je crois en la vie oui, c’est la grande différence par rapport à d’autres personnes, je crois moins en la mienne dans différents domaines qui sont altérés par la fibro, alors j’espère qu’un jour j’aurai moins mal au point de me dire que j’ai de nouveau confiance en ce qu’est la vie pour moi. Je m’accroche à l’idée en tout cas et ne lâcherai plus mon suivi avec l’algologue. J’ai compris qu’elle était là, avec moi dans ce combat, chose que je n’avais peut-être pas assez ressentie la 1ère fois et qui m’avait fait douter. Il faut dire que je fais très peu confiance aux médecins depuis que certains se sont permis des mots qui allaient trop loin, mais bon… on va pas mettre tout le monde dans le même sac, j’ai aussi la psy qui est me fait avoir confiance donc toutes les 2 réunies, sur le plan médical c’est énorme. Et votre présence ne porte pas de nom, les mots m’ont souvent bouleversée à un point… tellement d’amitié qui circule et qui réchauffe le coeur là où je le sens souvent trop froid avec des personne autour de moi (j’aimerais avoir le courage de partir de certaines vies…) Merci ma belle et fais de même avec toi surtout, croire en toi, tu es tellement magnifique ❤ Gs bisous à toi et ptit escargot

  8. quel cercle vicieux, comment avoir le moral qd on a une haute souffrance? et pour moins souffrir il faut avoir plus de moral! ben oui hum hum…dur dur! j’espère vraiment sincèrement que tu seras un peu soulagée tout de même avec cette kétamine…pleins de bisous ma delph et j’espère que tu iras un peu mieux qd on se verra en septembre

    1. j’ai de nouveau dû me justifier tout à l’heure à cause de çà…. et franchement çà me fatigue de le faire purée… pourtant c’est une personne qui me connaît très bien (enfin on peut se demander à force d’entendre certaines choses) et il faut encore expliquer, justifier, dire les choses pff…. bisous ma Lili, j’espère aussi oui

    1. Tu es loin d’être maladroite, ne te dis jamais çà ❤ merci ma belle. C'est beaucoup par ici que je puise ce dont je manque dans la vraie vie bien souvent. Je n'ai pas besoin de parler X temps pour qu'on comprenne sans juger et c'est précieux…

  9. Je comprends votre combat, je vis la même chose. A l’exception prête que le Kétalar (Kétamine) ne fonctionne pas sur moi… Je vous ai lu et ça m’a ému parce que je m’y retrouve! Bon courage à vous!

    1. merci pour ton comm. Cà ne fonctionne pas sur moi non plus ce coup-çi… j’espère que vous trouverez du soulagement au moins… Courage à vous aussi, repassez me donner des nouvelles si çà vous dit 🙂 Bises, bon w-e ❤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s